Retour en images sur les deuxièmes Rencontres nationales Départements – CNSA

Publié le : 10 décembre 2019-Mis à jour le : 27 janvier 2020

Devant une assemblée de plus de 350  participants avec 80 territoires représentés, une dizaine d'agences régionales de santé (ARS), des parlementaires et les acteurs du secteur, Agnès Buzyn a réaffirmé le rôle de chef de file des départements dans les politiques de l’autonomie et a invité les ARS et les départements à renforcer leurs coopérations, lors des deuxièmes Rencontres nationales Départements-CNSA.

Cette journée organisée par la CNSA et l'Assemblée des départements de France (ADF), en partenariat avec l’ANDASS, des agences régionales de santé avait pour thème les coopérations dans les politiques de l’autonomie. Elle visait à partager les éléments de méthode de la coopération.

Marie-Anne Montchamp, présidente du Conseil de la CNSA, et Dominique Bussereau, président de l’ADF et du Conseil départemental de Charente-Maritime, ont rappelé que la coopération se construit sur la base d’une relation de confiance entre toutes les parties prenantes.

Marie-Anne Montchamp a d’ailleurs proposé que les départements construisent les « prototypes » de la future gouvernance des politiques de l’autonomie, sur la base des conférences des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie et des conseils départementaux de la citoyenneté et de l'autonomie (CDCA). Au-delà de la volonté des acteurs, Marie-Anne Montchamp a insisté sur la méthode de construction du partenariat en invitant les présidents de conseils départementaux à s’engager dans la démarche.

Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des Personnes handicapées, et Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé sont intervenues au cours de la matinée.

« Il est de notre responsabilité de réussir des liens là où nos compétences respectives pourraient créer des lignes de séparation, de veiller à créer des points de jonction et non des points de friction, à unir nos compétences et non nos empêchements » Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des Personnes handicapées.

« La condition de réussite absolue de toutes les ambitions que je viens d’évoquer, c’est évidemment un partenariat renouvelé, renforcé, avec les conseils départementaux », Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé.

Olivier Richefou, président du Conseil départemental de la Mayenne, Pascal Coste, président du Conseil départemental de Corrèze et Aurélien Rousseau, directeur général de l’ARS d’Île-de-France, lors de la table ronde « quelle coopération aux niveaux territorial et national ? » présidée par Marie-Anne Montchamp et Frédéric Bierry, président du Conseil départemental du Bas-Rhin et de la commission Solidarité et Affaires sociales de l’ADF.

Table ronde « quelles conditions pour associer pleinement les personnes et les professionnels dans les politiques de l’autonomie ? » présidée par Sylvain Denis, vice-président du Conseil de la CNSA. Elle rassemblait Caroline Mattioni, vice-présidente du Conseil départemental des Vosges, Valérie Debord, vice-présidente de la Région Grand Est, Alain Gabrieli, vice-président du Conseil départemental de Haute-Garonne et Paul Carrère, vice-président du Conseil départemental des Landes. Myriam El Khomri en était le grand témoin.

Table ronde « quelles clés de réussite pour une organisation territoriale efficiente ? » présidée par Geneviève Mannarino, vice-présidente du département du Nord, représentante de l’ADF. Elle rassemblait Joëlle Abadie, présidente de la commission affaires sociales Conseil départemental des Hautes-Pyrénées, Isabelle Lagarde, vice-présidente du Conseil départemental de Charente, et Galla Bridier, adjointe Seniors et autonomie à la Ville de Paris. Marc Rouzeau, professeur associé à Sciences-Po Rennes et directeur scientifique d’Askoria, en était le grand témoin.

Répondant à la proposition de Marie-Anne Montchamp, Geneviève Mannarino a annoncé en clôture que sept présidents de départements s’engageaient dans la réflexion sur les nouveaux modes de pilotage des politiques de l’autonomie.

Pour Virginie Magnant, directrice de la CNSA, la Caisse doit promouvoir les initiatives locales foisonnantes pour qu’elles se répliquent.  
En 2020, la CNSA renouvellera l’ensemble de ses conventions avec les départements. Les travaux conduits avec l’ADF et les départements doivent aboutir à un nouveau modèle qui conjugue :

  • la garantie de l’équité de traitement des personnes sur l’ensemble du territoire national, grâce à une partie socle, commune à tous les départements,
  • et le besoin de personnalisation des engagements, grâce à une partie individualisée, dans laquelle les priorités du département et l’appui spécifique de la CNSA trouveront leur place.

Les idées fortes de la journée résumées par l’illustratrice Alexia Leibbrandt. La fresque est téléchargeable au bas de l’article.

Une journée de partage d’expériences : plus de 20 posters sur le thème de la coopération

Au cours de la journée, une vingtaine de départements ont présenté leurs initiatives sur le thème de la coopération. Ces posters sont disponibles en téléchargement au bas de l’article.

 

3 vidéos pour illustrer la coopération

Trois initiatives ont fait l’objet de vidéos.

Dans le Bas-Rhin, un dispositif d’autorégulation pour scolariser des élèves en situation de handicap au collège.

Transcription textuelle - TXT (7.67 Ko).

En Haute-Loire, l’association DAHLIR, la maison départementale des personnes handicapées et la Caf facilitent l’accès aux loisirs des enfants handicapés grâce à un accompagnateur supplémentaire.

Transcription textuelle - TXT (5.24 Ko).

Dans l’Aube, le département imagine les solutions de demain avec les personnes âgées grâce à une coopération avec l’université de technologie de Troyes.

Transcription textuelle - TXT (4.53 Ko).

 

Documents à télécharger

Posters exposés lors des 2es rencontres nationales départements - CNSA ( ZIP, 15.26 Mo )Fresque: politiques de l'autonomie, coopérons ( PDF, 7.44 Mo )

Articles sur le même thème

Ailleurs sur le web

Article publié sur le site de l'Assemblée des départements de FranceDiscours d'Agnès Buzyn
Retour en haut