Prévention de la perte d’autonomie : le rapport 2017 des conférences des financeurs est paru

Publié le : 15 février 2019-Mis à jour le : 06 mars 2019

Cette seconde édition de la synthèse nationale de l’activité de la conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie confirme la montée en charge des actions de prévention. Tous les territoires dans lesquels une conférence est installée ont répondu, ce qui témoigne d’une réelle mobilisation.

Les rapports d’activité permettent de faire un état des lieux de la prévention de la perte d’autonomie des personnes âgées sur l’ensemble du territoire.

En 2016, à la suite de la promulgation de la loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement et après une phase de préfiguration, les conférences des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie ont réussi à s’installer et à coordonner des financements en l’espace de quelques mois  sur un modèle partenarial novateur en France. La synthèse nationale de l’activité des conférences pour l’année 2016 témoignait ainsi d’une forte mobilisation et de l’importance des premières actions financées grâce à ces nouvelles instances.

L’année 2017 est la première année complète de fonctionnement pour la grande majorité des conférences. Leur montée en compétence progressive se traduit à l’échelle nationale par le renforcement de leur pilotage et de leur structuration. Les instances formalisent davantage leurs procédures ainsi que le suivi et l’évaluation des projets financés.

Le référent du conseil départemental a, dans de nombreux territoires, un rôle clé de fluidification des relations entre les membres et de soutien méthodologique aux porteurs de projet. Les instances développent également une approche plus globale de la prévention de la perte d’autonomie à travers notamment :

  • l’ouverture de la gouvernance à des partenaires locaux en dehors des membres de droit (collectivités territoriales en particulier) ;
  • la structuration des programmes coordonnés autour d’axes thématiques ou d’enjeux permettant une approche globale du parcours de prévention au plus près des besoins et des personnes ;
  • l’engagement de travaux sur des thématiques diversifiées (mobilité, numérique, formation des professionnels...), qui permettent de mieux prendre en compte les déterminants individuels, environnementaux et sociaux ayant un impact sur la perte d’autonomie des personnes.

L’année 2017 est marquée par un accroissement des dépenses réalisées par les conférences pour la prévention de la perte d’autonomie. Les concours financiers versés par la CNSA ont ainsi permis de mobiliser 48,7 millions d’euros supplémentaires au service de la prévention de la perte d’autonomie par rapport à 2016. Leur gestion fait apparaître une attente des départements en termes de pluriannualité.

Les conférences financent un plus grand nombre d’actions tout en travaillant à la qualité des actions financées et à leur pertinence sur leur territoire. La question de l’évaluation des impacts des actions financées constitue un enjeu majeur pour le développement des conférences ainsi qu’une attente importante des membres qui les composent.

Les actions financées touchent principalement des publics féminins en situation de perte d’autonomie limitée (GIR 5-6 ou GIR non évalué). La capacité des conférences à toucher de nouveaux participants (public moins âgé, isolé...) est un autre enjeu important, qui nécessite notamment de mieux communiquer auprès du public cible et de rendre plus visible l’offre des actions financées.

Les chiffres clés de l’année 2017

  • 100 conférences des financeurs installées ;
  • plus de 200 millions d’euros mobilisés par les membres des conférences des financeurs (y compris les concours alloués par la CNSA) pour la prévention de la perte d’autonomie dans le champ de compétence de la conférence, correspondant à près de 640 000 actions réalisées pour plus de 2 millions de participants ;
  • 500 000 actions financées par les financeurs (hors concours CNSA) pour plus de 800 000 participants pour un total de près de 105 millions d’euros ;
  • 137 000 actions financées par les concours versés par la CNSA pour près de 1,3 million de participants pour un total de 97 millions d’euros ;
  • les concours de la CNSA ont été engagés à hauteur de 61,1 % en 2017 (55,8 % pour les autres actions de prévention et 79,5 % pour le forfait autonomie), ce qui représente en volume une augmentation de plus de 48,7 millions d’euros par rapport à 2016 ;
  • le financement des concours de la CNSA a eu pour effet d’augmenter les dépenses de prévention de 48 % en 2017.

Documents à télécharger

Conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie. Synthèse 2017 ( ZIP, 4.46 Mo )

Articles sur le même thème

Retour en haut