L’accès à l’information, un enjeu d’accès aux droits et à la citoyenneté

Publié le : 30 mai 2018-Mis à jour le : 07 juin 2018

Santé publique France publie, avec le soutien de la CNSA, un guide de bonnes pratiques pour toute personne ou organisme souhaitant communiquer une information accessible au plus grand nombre. Anne Burstin, directrice de la CNSA nous en dit plus sur l’intérêt de ce projet pour la CNSA et ses publics.

Pourquoi la CNSA s’est-elle investie dans le projet ? Qu’en attendez-vous ?

Depuis plus de 10 ans, la CNSA s’engage au côté de Santé publique France (l’INPES antérieurement) pour améliorer l’accès à l’information en santé des personnes handicapées et des personnes âgées. C’est un enjeu important d’équité et de protection de la santé de personnes plus vulnérables et plus difficilement informées.

La CNSA a d’abord soutenu les travaux de mise en accessibilité des campagnes d’éducation à la santé. Est intervenue ensuite, la publication de deux guides destinés à aider les acteurs de santé publique et les professionnels de la communication à transmettre une information adaptée aux personnes avec un handicap auditif ou visuel.

En prévision de la mission d’information du grand public qui allait lui être confiée par la loi d’adaptation de la société au vieillissement, la CNSA a élargi cette démarche en lançant un  appel à projet concernant « l’accessibilité de l’information publique aux personnes en situation de handicap mental » afin de parachever les travaux existants. L’INPES lui a proposé une démarche plus globale à laquelle elle a volontiers souscrit : concevoir des supports de communication compréhensibles et utilisables par tous les publics éloignés de l’information : personnes handicapées, migrantes, illettrées…

À l’instar de l’accessibilité universelle – la rampe d’accès indispensable pour les personnes en fauteuil est très utile aux personnes avec une valise ou une poussette – la conception universelle de l’information est en effet utile à tous. Une information accessible bénéficie aux personnes handicapées, mais aussi plus largement à celles qui achoppent sur des textes trop complexes en français, et par extension à tous ceux qui veulent une information rapide.

La CNSA a évidemment adhéré à la démarche de communication universelle, car elle concourt à l’amélioration de l’accès aux droits, à l’exercice de la citoyenneté des personnes en situation de handicap ou des personnes âgées.

Ce guide est ainsi l’aboutissement d’un travail et d’une réflexion qui se sont construits au fil des ans.

À présent, nous devons promouvoir largement ce guide auprès de toutes les structures - publiques, associatives, privées - qui communiquent en direction du grand public. L’accessibilité de l’information est un enjeu essentiel pour permettre aux personnes d’exercer leur citoyenneté, de bénéficier des campagnes de prévention santé, d’être autonomes  dans leurs démarches administratives, dans leur vie citoyenne …

Les quelques dates clés du partenariat CNSA-Santé publique France

2007 : Début des travaux sur la mise en accessibilité des campagnes d’éducation à la santé de l’INPES (canicule, gestes barrières contre la grippe…)

2012 : Publication, avec le soutien de la CNSA, de deux référentiels de communication en santé publique :

2014 : Lancement de l’appel à projets CNSA « l’accessibilité de l’information publique aux personnes en situation de handicap mental »

2015 : Lancement de la collection de brochures universelles « Pour comprendre » (nouvelle fenêtre), avec le soutien de la CNSA

2018 : Publication du guide « Communiquer pour tous : Guide pour une information accessible  », avec le soutien de la CNSA

Quels sont les atouts de ce guide ?

Ce recueil de bonnes pratiques sera utile à toute personne ou organisme qui communique en direction du grand public quel que soit le support d’information (imprimé, site internet, image, communication orale) : municipalités, associations, organismes de protection sociale, entreprises, tous secteurs confondus…

Il est d’usage très facile. Les conseils sont illustrés de nombreux exemples du quotidien et surtout, il propose une check-list à la fin de chaque chapitre. Chacun peut ainsi s’assurer qu’il produit une affiche, un document, des consignes faciles à comprendre par le plus grand nombre.

Garantir l’accès à l’information est une responsabilité des acteurs publics qui doivent se préoccuper de l’adaptation de leurs messages d’intérêt général à l’ensemble des publics. Nous espérons que ce guide permettra à chacun, professionnels de santé, communicants, acteurs publics, de communiquer et de transmettre une information qui soit lisible et compréhensible par tous. C’est une condition essentielle de l’égalité des droits et de la démocratie.

Nous espérons que cet ouvrage inédit deviendra une référence.

Quelques exemples

 sad Pour vous inscrire sur les listes électorales, apportez-moi un justificatif de domicile.
 smiley Pour vous inscrire sur les listes électorales, apportez-moi une facture d’eau ou d’électricité avec votre nom et votre adresse.

 

Deux images expliquent qu'il ne faut pas allumer son moteur de voiture dans le garage, mais dehors, pour éviter toute intoxication au monoxyde de carbone

     Source : Brochure Les dangers du monoxyde de carbone, pour comprendre, Santé publique France.

Documents à télécharger

Le guide Communiquer pour tous ( PDF, 6.64 Mo )

Articles sur le même thème

Retour en haut