Actions de soutien, formation en ligne : comment répondre efficacement aux besoins des aidants ?

Publié le : 04 février 2020-Mis à jour le : 12 février 2020

La CNSA a organisé un séminaire de restitution des résultats de l’appel à projets « Aide aux aidants » le 25 septembre 2019. Il a permis de partager 4 recommandations utiles aux futurs organisateurs de formation à distance pour les aidants.

Ce séminaire a réuni les 9 porteurs qui avaient été retenus en 2015 pour mettre en œuvre un projet lié à la formation en ligne des aidants ou à l’accessibilité aux dispositifs de soutien, notamment grâce aux outils numériques. Ce temps d’échanges et de partage d’expertise a permis de capitaliser les premiers enseignements de ces actions innovantes et d’élaborer une série de recommandations aux futurs organisateurs de formation à distance pour les aidants.

Les enseignements

Sur les 9 projets retenus, 3 visaient à améliorer l’accessibilité aux dispositifs de soutien des aidants en s’appuyant sur les nouvelles technologies et 6 consistaient à développer des formations en ligne.

  • S’agissant des projets visant une meilleure accessibilité aux dispositifs de soutien, les diagnostics réalisés dans le cadre des travaux ont mis en évidence la difficulté à repérer les aidants (que ce soit en milieu professionnel, ordinaire, mais aussi dans le cadre d’un accompagnement de la personne aidée). Pour les toucher, mieux vaut le faire avec des outils d’auto-diagnostic simples et co-construits, qu’avec des échelles standardisées.
  • S’agissant des formations à distance : globalement les sessions en ligne sont bien suivies, dès lors que le porteur en a fait la promotion. La démarche est particulièrement efficace quand ces formations sont pensées comme un outil complémentaire à de la formation en présentiel ou à de la sensibilisation (c’est le cas par exemple pour France Alzheimer ou l’Association française des aidants).

Recommandations pour développer un outil d’information et de formation en ligne des aidants

Les expérimentations de dispositif de sensibilisation, d’information et de formation à distance des aidants de personnes en situation de handicap ou de perte d’autonomie financés dans le cadre de l’appel à projets ont permis d’identifier quelques points de vigilance pour conduire à bien des projets de cette nature.

  • Faire un benchmark préalable

Un certain nombre d’expérimentations de formation et d’information à distance se sont développées ces dernières années : certaines portées par de grandes associations, d’autres par des acteurs locaux sur des sujets parfois divers, parfois assez proches. Il en découle un risque de dilution de l’information et un risque pour les aidants de se « perdre » entre différentes sources d’information. Le porteur de projet devra veiller à ce que son projet s’articule nécessairement avec des portails d’information ou des annuaires nationaux existants, tels que le portail national www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr.

  • Ne pas sous-estimer la complexité du projet

Les projets de formation en ligne à destination des aidants sont des projets complexes. Ils requièrent des compétences spécifiques pour identifier des besoins et recueillir les attentes des aidants, construire les contenus, développer les outils pédagogiques, établir un cahier des charges pertinent pour développer une plate-forme numérique, animer un site et une très bonne connaissance du secteur. L’équipe projet doit donc répondre à ce besoin de polyvalence technique et d’expertise en matière d’aide aux aidants.

  • Élaborer les contenus avec les aidants et les professionnels

Il est indispensable de recueillir les attentes des aidants et de les partager avec les regards des professionnels pour définir le contenu du site et les sujets prioritaires à aborder. Les focus groups sont efficaces dans cette démarche.

  • Penser l’animation et la pérennisation du site

Les premières expérimentations montrent que les aidants se rendent très ponctuellement sur les sites qui leur sont destinés. Pour les inciter à rester informés ou à avoir le réflexe de chercher d’autres informations qui leur seraient utiles, il est indispensable d’animer le site en l’alimentant par exemple avec des actualités, des vidéos, une newsletter… Attention toutefois, certains outils d’animation tels que les forums, chat, messagerie n’ont pas eu les résultats escomptés sur la durée.

 

Articles sur le même thème

Retour en haut