Covid-19 : les acteurs nationaux et locaux s’organisent pour soutenir les professionnels mobilisés

Publié le : 29 avril 2020-Mis à jour le : 11 mai 2020

Plateformes pour organiser le renfort de professionnels ou centraliser les propositions d'aide, appui dans la gestion des systèmes d’information, lignes de soutien psychologique, appel à projets pour financer des actions de lutte contre l’isolement des bénéficiaires…Les acteurs nationaux et locaux s’organisent pour soutenir les professionnels mobilisés au quotidien dans la gestion de la crise du Covid-19.

La CNSA lance une enquête sur l’organisation de la continuité des accompagnements dans les établissements et services médico-sociaux pour personnes handicapées

Le 29 avril 2020, la CNSA lance une enquête auprès des ESMS pour analyser l‘organisation de la continuité de l’accompagnement et les coopérations mises en place dans les territoires. Cette enquête a notamment pour objectif de mieux comprendre comment les ESMS ont adapté leurs modalités d’accompagnement et se sont organisés avec les autres acteurs du territoire pour poursuivre celui-ci dans les meilleures conditions.

Lien pour accéder à l'enquête en ligne

Les établissements et services médico-sociaux ont jusqu’au vendredi 15 mai pour répondre à l’enquête.

La Haute Autorité de santé a publié trois contributions pour accompagner les professionnels des structures sociales et médico-sociales.

Le comité éthique de soutien Grenoble, constitué pour la durée de l'épidémie, de membres du Comité consultatif d’éthique clinique du CHU de Grenoble et de membres du Comité éthique consultatif de la Fédération éthique de l’agglomération grenobloise, a rendu un avis sur la question de la restriction de liberté en EHPAD (pdf, 88 ko), mais aussi de la question de la qualité de vie versus la durée de vie face aux directives appliquées en EHPAD.

Créée à l’initiative de l’agence régionale de santé d’Ile-de-France, la plateforme Renfort-covid permet aux étudiants, professionnels ou retraités dont les compétences répondent aux besoins des établissements de santé de venir en renfort des équipes soignantes. La plateforme est désormais élargie aux autres agences régionales de santé. En Bretagne, l’équivalent s’appelle MedGo. Dans la région Grand-Est, l'ARS et l'Uriopss ont lancé la plateforme Renfort ESMS Grand-Est pour mettre en relation le personnel volontaire et les structures, en partenariat avec la direction régionale et départementale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRDJSCS).

Pour répondre à l’accroissement des demandes d’intervention à domicile, notamment suite aux sorties d’hospitalisation, la Fédération du service aux particuliers, la Fédération française des services à la personne de proximité (Fédésap), l’Union nationale de l’aide, des soins et des services aux domiciles (UNA) et l’ADMR développent une coopération inter-services grâce au soutien de la Fédération française des industries de santé, de l’Ocirp, de Klésia ainsi qu’à l’appui de la présidente du Conseil de la CNSA. Cette coopération se matérialise par la mise en ligne de la plateforme SolidaritéDomicile qui permet aux acteurs du domicile de coordonner et de mutualiser leurs ressources sur un même territoire, afin d’assurer la continuité de service pour tous les bénéficiaires et de répondre aux demandes croissantes de prises en charge. Les services d’aide et d’accompagnement à domicile des départements de l’Ile-de-France, du Bas-Rhin, de la Haute-Garonne, de l’Hérault, de la Vendée, du Var, de la Drôme et de l’Yonne sont les premiers à utiliser la plateforme.
Contact : coordination@solidaritedomicile.fr et logistique@solidaritedomicile.fr.

L’Agence nationale d’appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (ANAP) mobilise son réseau d’experts numériques pour venir en appui aux structures sanitaires et médico-sociales ayant des difficultés avec leur système d’information ou manquant de ressources internes pour faire face à la situation. L’ANAP met à disposition une liste de volontaires pour aider les structures qui auraient besoin d’un appui ponctuel pour faire face à la crise sanitaire. Leurs domaines d’expertise, leur région d’origine ainsi que leurs coordonnées sont disponibles sur le site internet.

L’OPCO Santé, en lien avec les fédérations d’employeurs, et l’ARS Ile-de-France se mobilisent pour organiser des formations en ligne adaptées à a situation de crise. Une série de ressources utiles, actualisées en continu, est disponible sur le site de formation à distance de l'OPCO santé et sa plateforme Edflex. L'ANFH recense sur sont site internet des ressources gratuites spécifiques à la crise sanitaire actuelle à destination du personnel hospitalier.

Le Centre national de gestion (CNG) ouvre un numéro vert pour répondre aux questions des directeurs d'hôpital, directeurs d'établissement sanitaire social et médico-social et aux directeurs des soins qui ressentiraient le besoin d’échanger. Il est ouvert 24h sur 24 et 7 jours sur 7 : 0800 203 007.

La Croix-Rouge s'est associée avec le Cercle Vulnérabilités et société et Arbitryum pour lancer ENTRAIDE, une plateforme de partage de questionnements et de partage de bonnes pratiques face aux enjeux humains et organisationnels auxquels sont confrontés les professionnels du soin, de l’âge et du handicap dans la gestion de cette crise.

L’association Soins aux professionnels en santé propose une aide psychologique aux professionnels de santé - libéraux et salariés-, étudiants, personnels des institutions et services médico-sociaux ainsi que de l'hospitalisation à domicile grâce au numéro 0805 23 23 26, ouvert 24h sur 24 et 7 jours sur 7.

De nombreuses entreprises et citoyens proposent leur aide aux établissements de santé et médico-sociaux. La Fédération hospitalière de France, via son fonds de dotation, crée le site J'aide l'Hôpital.fr. Ce site centralise les propositions d'aide face au Covid-19. Offres de compétences, services ou matériel sont ouvertes aux entreprises comme aux particuliers.

La Fehap a lancé un appel à projets pour financer des actions, portées par ses établissements et services, qui visent à lutter contre l'isolement des personnes. L’objectif est d’apporter un financement immédiat à des projets pouvant se mettre en place sans délais. De nombreux dispositifs sont envisageables : technologiques, numériques (usage de tablettes ou smartphones), humains (appels téléphoniques et interventions, dans le respect des règles de sécurité sanitaire en vigueur).

La Fondation de France a décidé de réorienter une partie de ses actions en faveur des plus vulnérables vers des projets qui répondent aux enjeux actuels.

À la demande du secrétariat d’État chargé des Personnes handicapées, le Groupe polyhandicap France (GPF) a élaboré, avec l'association Coactis santé qui réalise SantéBD et les experts de son service Handiconnect – plateforme d'information sur le handicap destinée aux professionnels de santé – une fiche de vigilance pour les médecins qui accueilleront des patients polyhandicapées porteurs de Covid-19 (nouvelle fenêtre).

Comment la CNSA soutient-elle le secteur médico-social pendant cette crise ?

La CNSA vient en appui à la cellule de crise de la Direction générale de la cohésion sociale qui accompagne les acteurs pour faire face à cette épidémie et élabore les consignes sur les conduites à tenir. Elle participe notamment à la rédaction des fiches techniques.
Pour accompagner les partenaires locaux dans la mise en œuvre des mesures d’urgence et préparer la sortie de la crise, elle participe à une réunion quotidienne avec les directeurs généraux des agences régionales de santé, elle échange chaque semaine avec les directeurs de maisons départementales des personnes handicapées et l’Andass qui réunit les responsables autonomie des conseils départementaux, et très régulièrement avec les préfets.
Elle s’organise pour mettre en œuvre les mesures d’urgences qui la concernent, telles que le maintien des dotations budgétaires, l’adaptation de la campagne budgétaire, la mise en place d’une prime aux professionnels …

 

Articles sur le même thème

Retour en haut