Affiner par :(rechargement automatique de la page)
1 - 10 résultats affichés sur 189

Conformément à ses missions, la CNSA finance la recherche sur le handicap et la perte d’autonomie. Elle n’est pas responsable des résultats obtenus par les chercheurs. L’objet de la diffusion de ces résultats est de stimuler le débat et la réflexion.

Pour en savoir plus sur les projets de recherche financés par la CNSA, cette rubrique vous propose une fiche signalétique des projets. La fiche se compose d’un résumé du projet, d’un lien vers le rapport de recherche et des coordonnées du chercheur si vous souhaitez entrer en contact avec lui.

Publié le: 01 novembre 2020
Mis à jour le :03 novembre 2020

Une personne est dite en situation de non-recours si elle ne perçoit pas tout ou partie des droits sociaux auxquels elle est éligible. Ce non-recours peut être causé par le manque d’information, les failles du système administratif ou encore par la complexité de la procédure ; une personne peut aussi souhaiter ne pas accéder à ses droits.

Pourquoi des familles ou des personnes en situation de handicap qui ont bénéficié d’une notification d’orientation vers un établissement ou un service médico-social spécialisé dans l’accompagnement du handicap ne sollicitent-elles pas une admission en établissement ou un accompagnement par un service médico-social ?

Publié le: 07 avril 2020
Mis à jour le :04 février 2021

L’annonce du diagnostic de la maladie de Parkinson marque une rupture dans la vie de la personne atteinte et de sa famille. En devenant patient, le malade doit rapidement avoir un rôle actif dans son parcours de soins et développer son propre savoir du vécu de la maladie, des effets de ses traitements et de ce qui améliore son quotidien.

Le développement des pratiques d’éducation thérapeutique s’inscrit dans un mouvement plus large de la société qui prend davantage en compte la parole des patients : ces pratiques ne sont pas sans effet sur la relation de soin entre médecin et malade.

Publié le: 06 décembre 2019
Mis à jour le :06 décembre 2019

Les chercheurs ont étudié les différentes facettes de la monétarisation de l’aide consentie par des proches à une personne en situation de handicap ou à une personne âgée en perte d’autonomie.

La consolidation du statut de proche aidant rémunéré correspond à un besoin urgent de familles souvent aux prises avec des situations économiques, matérielles, mais aussi statutaires inextricables. Elle nécessite une réflexion collective sur les enjeux normatifs des nouvelles formes de solidarité, d’aide et d’échange au sein des familles, mais aussi sur la reconnaissance du travail d’aide.

Publié le: 02 décembre 2019
Mis à jour le :08 janvier 2021

Cette recherche a pour objectif d’analyser les écosystèmes d’aides des personnes en situation de handicap moteur, c’est-à-dire l’articulation de l’ensemble des soutiens techniques et humains, entre relation de concurrence, substitution, soutien et complémentarité.

En France, peu nombreux sont les travaux consacrés aux aides techniques par les sciences humaines et sociales : ils montrent l’intérêt de telles aides pour les personnes concernées et portent pour l’essentiel sur l’accès et l’acceptabilité de ces dernières. Pour prolonger ces analyses, les auteurs proposent d’étudier la manière dont les individus adoptent et articulent des aides diverses dans des situations données afin de compenser leur déficience.

Publié le: 21 novembre 2019
Mis à jour le :21 novembre 2019

L’objectif de ce projet de recherche était d’identifier les facteurs qui facilitent ou entravent le traitement professionnel égalitaire des personnes en situation de handicap psychique et particulièrement de celles atteintes de dépression.

Un meilleur accompagnement permettrait d’augmenter le nombre d’expériences d’inclusion réussies et de réduire les représentations négatives des troubles de la santé mentale au travail.

Publié le: 20 août 2019
Mis à jour le :20 août 2019

Ce projet avait pour but d’évaluer l’implantation en France d’un programme d’accompagnement de parents d’enfants ayant un trouble du spectre de l’autisme développé au Québec, intitulé « Au-delà du TSA : des compétences parentales à ma portée ! ».

Ce projet démontre l’effet positif d’un programme québécois d’accompagnement de parents d’enfants ayant un TSA sur leur qualité de vie : diminution du stress, perception plus positive de leur rôle de parent et meilleures relations avec leur enfant.

Publié le: 20 juillet 2019
Mis à jour le :22 décembre 2020

En gériatrie, le terme de fragilité désigne une vulnérabilité qui s’accroît avec l’âge : un sujet âgé fragile perd plus en autonomie face à un événement de stress aigu mineur, tel qu’une infection urinaire par exemple. Il est également plus à risque de chuter, d’être hospitalisé ou de décéder qu’une personne âgée robuste.

Les personnes avec troubles du spectre autistique et déficience intellectuelle (TSA-DI) sont l’objet d’une fragilité et d’un vieillissement précoces qui justifient qu’une politique de prévention précoce des risques soit mise en place.

Publié le: 30 juin 2019
Mis à jour le :02 juin 2020

La définition des problèmes d’agitation chez les enfants et de leur traitement fait l’objet de nombreuses controverses : différentes approches scientifiques et professionnelles s’opposent, mettant en question les pratiques de prise en charge, notamment le recours aux médicaments.

Ce projet avait pour but de comprendre comment se construisent les trajectoires médicales, scolaires, administratives et familiales d’enfants considérés comme « agités ». Ces trajectoires varient en fonction des difficultés spécifiques des enfants, mais aussi des types de prise en charge et des contextes sociaux et familiaux.

Publié le: 20 juin 2019
Mis à jour le :20 août 2019

L’IME « hors les murs » est un dispositif partenarial (inspection académique et association gestionnaire) qui propose un accompagnement pédagogique, thérapeutique et éducatif au sein d’un collège, et c’est là sa spécificité : articuler les accompagnements d’un IME et d’une ULIS pour permettre la scolarisation des élèves et favoriser leur participation sociale.

Alors que l’inclusion est érigée comme l’un des mots d’ordre pour penser les modalités de scolarisation des élèves en situation de handicap, ce projet vise la description du fonctionnement d’un institut médico-éducatif (IME) dit « hors les murs » installé dans un collège ordinaire. La recherche met en lumière les enjeux d’un tel dispositif qui articule les accompagnements d’une unité localisée pour l’inclusion scolaire (ULIS) et ceux d’un IME.

Publié le: 28 février 2019
Mis à jour le :05 mars 2020

En partant des données de l’enquête Handicap-Santé (HS), l’objectif de la recherche était d’identifier et d’analyser les caractéristiques communes ou au contraire distinctives des personnes handicapées avançant en âge (PHAA) et des personnes âgées en perte d’autonomie (PA), qu’elles vivent au domicile (volet « ménage » de l’enquête) ou en institution (volet « institution » de l’enquête).

La conjugaison du handicap et du vieillissement est un enjeu pour nos sociétés. Elle appelle des réponses adaptées aux besoins de prise en charge des personnes handicapées avançant en âge : aux nouvelles déficiences liées à l’âge peut s’ajouter une possible aggravation des déficiences existantes. Cela suppose de mieux connaître cette population, y compris dans ce qui la distingue des personnes âgées en perte d’autonomie.

Retour en haut