Les aides à domicile des personnes âgées dépendantes : l’impact du cadre d’emploi

Publié le : 07 décembre 2011-Mis à jour le : 21 août 2019

L’objectif de la thèse financée est de comprendre les modalités de production de l’aide à domicile visant le maintien à domicile des personnes âgées.

Les principales évolutions de la politique de prise en charge de la dépendance depuis les années 90 ont conduit à privilégier un modèle industriel de production du service d’aide à domicile, incarné par l’organisation intermédiée pour laquelle un prestataire de service sert d’intermédiaire entre la personne âgée et l’intervenant à domicile. La première partie de la thèse montre que ce mode d’organisation, pour faire face aux contraintes, notamment temporelles, inhérentes à la prise en charge des personnes âgées, permet le déploiement de stratégies de rationalisation des emplois du temps (contrôle accru du temps passé pour chaque acte) et des contrats de travail (annualisation du temps de travail). En conséquence, en dépit de la professionnalisation des intervenants auprès des personnes âgées, le mode intermédié, en opposition à la contractualisation directe entre employeur et employé, n’a pas conduit à une amélioration des conditions de travail des intervenants.

Parallèlement au développement du mode intermédié, des modèles hybrides de production du maintien à domicile, articulant modèle domestique et modèles médical, social et industriel, portés par une pluralité d’acteurs (services de soins infirmiers à domicile, équipe médico-sociale...) se sont constitués. La seconde partie de la thèse montre que l’emploi direct d’une aide à domicile, le plus souvent une femme de ménage, est à l’origine de ces modes d’organisation mixte. Mais ces derniers sont à géométrie variable tout comme le rôle du salarié aide à domicile : la prégnance plus ou moins importante du volet sanitaire et social dépend du degré d’implication des potentiels aidants familiaux, du niveau de dépendance et de la diversité des besoins à satisfaire pour assurer le maintien à domicile, mais aussi des conditions locales de l’offre de services dans ce domaine. Dans ces modes d’organisation flexibles, on montre l’émergence d’une tutelle informelle portée par différentes institutions publiques (équipes médico-sociales du département et services de soins infirmiers à domicile – SSIAD). Elle accompagne l’augmentation de la charge de travail liée à l’accroissement de la dépendance, mais réduit par ailleurs l’autonomie des personnes âgées dépendantes.

Pour plus d’information sur ce projet

  • WEBER F., TRABUT L., BILLAUD S. Le salaire de la confiance, éditions Rue d’Ulm, 2014.
  • TRABUT L. « La définition des tâches de l’aide à domicile a-t-elle pour corollaire l’absence des hommes ? », Travail et Emploi, n° 140, 2014, p. 21- 33.
  • TRABUT L. « Aides à domicile : la formation améliore-t-elle l’emploi ? », Formation emploi, n° 127, 2014, p. 71-90.

À propos du laboratoire

Le centre Maurice Halbwachs (nouvelle fenêtre) a été créé en 2006 sur le campus de l’École normale supérieure de Paris. Il résulte de la réunion d’un laboratoire anciennement spécialisé sur la mise à disposition des enquêtes de l’INSEE et sur l’analyse longitudinale des données (LASMAS) et du laboratoire de sciences sociales de l’École normale supérieure.

La singularité du centre Maurice Halbwachs réside notamment – en lien avec les travaux du sociologue dont il a pris le nom – dans l’analyse de la structure des inégalités sociales au sein du paysage sociologique français et international. Cette singularité est d’ores et déjà bien identifiée : elle s’appuie sur une solide capacité d’innovation méthodologique, combinant à la fois des exploitations longitudinales de bases de données de grande échelle et des dispositifs qualitatifs ou ethnographiques, déployés aux échelles locales pertinentes, à l’échelon national tout comme en comparaisons internationales.

Contact

Loïc Trabut, sociologue et démographe, chargé de recherche
Institut national d’études démographiques
Courriel : loic.trabut@ined.fr

Florence Weber, sociologue et anthropologue, professeur des universités
Département de sciences sociales – École normale supérieure
Courriel : florence.weber@ens.fr

Référence du projet n° 038
Appel à projets 2008 – Qualité de l’aide à domicile (partenaire : DREES)
Titre : Nouveaux salariés, nouveaux modèles : le maintien à domicile des personnes âgées dépendantes (L. Trabut)

Documents à télécharger

Fiche de résultat de recherche : Les aides à domicile des personnes âgées dépendantes : l’impact du cadre d’emploi ( PDF, 130.6 Ko )
Retour en haut