Réformes de l’aide à domicile dans 9 pays européens

Publié le : 26 février 2011-Mis à jour le : 14 août 2019

Dans tous les pays, les tendances démographiques sont à l’origine d’une inquiétude partagée sur la croissance actuelle et future de la dépense publique. Trouver les moyens de contenir la demande, de fournir de manière plus efficiente l’aide à domicile et maximiser les contributions qu’on peut demander à l’entourage informel et aux bénévoles sont des préoccupations communes. Un autre facteur qui pousse à la réforme tient au changement de vision sur le rôle de l’État-Providence et aux attentes nouvelles des personnes âgées d’un service plus personnalisé, de plus de liberté de choix et d’une plus grande qualité de l’aide à domicile.

Pour y répondre, les pays étudiés ont introduit la concurrence dans leurs services à domicile pour réduire les coûts, améliorer l’équité et accroître les possibilités de choix pour l’usager, bien que l’accent mis sur l’un ou l’autre de ces objectifs varie entre les pays. Toutefois, globalement, l’approche de chaque pays continue de refléter ses traditions, ses valeurs, les structures de son État-Providence. Deux grands modèles peuvent être identifiés.

Dans les pays à traditions plus familialistes (Autriche, Allemagne, Italie, Irlande), des approches globales des soins de long terme n’ont commencé à être développées que très récemment. À l’intérieur de ce groupe, l’Allemagne et l’Autriche ont introduit de nouveaux droits sociaux universels aux soins de long terme, incluant l’aide à domicile, ce qui implique des changements dans les responsabilités traditionnelles des gouvernements régionaux et nationaux. Même ainsi, dans la manière de soutenir les gens à domicile, ces nouveaux arrangements reflètent les structures et traditions de chaque pays. Par contraste, et en dépit d’une augmentation du financement affecté aux soins de long terme, les services d’aide à domicile en Irlande et en Italie restent très fragmentés et d’un accès très variable selon les localités.

Le second groupe de pays (Danemark, Angleterre, Finlande, Norvège et Suède) dispose d’un système global de services à domicile depuis plus ou moins longtemps, dispensé par les autorités locales en application d’un cadre législatif mis en place par le gouvernement central. Les réformes dans ces pays ont touché à l’introduction de mécanismes de concurrence et de choix du consommateur dans l’offre de services. Ceci comprend la concurrence entre les opérateurs d’aide à domicile et l’encouragement des opérateurs privés à but lucratif à entrer sur le marché en concurrence avec les opérateurs publics traditionnels. Ainsi, des nouvelles manières de garantir la qualité de service, d’augmenter la flexibilité et l’efficience ont été introduites. Néanmoins, en Angleterre, en Finlande et en Suède, les autorités locales ont de plus en plus ciblé les services d’aide à domicile sur les personnes ayant les besoins d’aide les plus élevés. Ceci a induit un changement majeur dans l’équilibre entre l’aide formelle et informelle.

Pour plus d’information sur ce projet

  • PFAU-EFFINGER B., ROSTGAARD T. Care Between Work and Welfare in European Societies, Palgrave Macmillan, 2011.
  • LEON M. The Transformation of Care in European Societies, Palgrave Macmillan, 2014.

À propos du consortium européen

Coordinatrice : Tine Rostgaard (nouvelle fenêtre), The Danish National Centre for Social Research (SFI), Denmark.

Coordinateurs nationaux :

  • Caroline Glendinning, University of York, England ;
  • Cristiano Gori, London School of Economics, England ;
  • Teppo Kröger, University of Jyväskylä, Finland ;
  • August Österle, Vienna University of Economics, Austria ;
  • Marta Szebehely, Stockholm University, Sweden ;
  • Hildegard Theobald, Vechta University, Germany ;
  • Virpi Timonen, Trinity College Dublin, Ireland ;
  • Mia Vabø, NOVA, Oslo, Norway.

Contact

Tine Rostgaard, Professor
Vive – The Danish Institute for Applied Social Research
Courriel : tiro@kora.dk

Référence du projet n° 070
Appel à projets 2009 – L’aide au domicile des personnes fragiles à l’étranger (DREES-Ministère des Affaires sociales et de la Santé)
Titre : Living independently at home : Reforms in organisation and governance of European home care for elderly and disabled (T. Rostgaard).

Documents à télécharger

Fiche de résultat de recherche : Réformes de l’aide à domicile dans neuf pays européens ( PDF, 207.88 Ko )
Retour en haut