Prise en charge des enfants en situation de handicap de moins de trois ans

Publié le : 01 juin 2018-Mis à jour le : 03 juin 2019

Il n’existe en France que très peu de données sur l’accompagnement des enfants en situation de handicap de moins de trois ans. L’objectif de ce projet était de vérifier qu’il était possible d’utiliser les données de deux enquêtes existantes pour identifier les spécificités des familles ayant un enfant en situation de handicap, et ceci en ayant une approche sociale du handicap : l’étude ELFE et l’enquête Génération 2011.

Pour cela, les chercheurs ont mis en œuvre un projet pluridisciplinaire et ont adopté une méthode mixte. Le volet quantitatif repose sur l’exploitation des données de la cohorte ELFE, et le volet qualitatif est issu des données d’entretiens menés lors de l’enquête Génération.

La cohorte ELFE est la première étude longitudinale française consacrée au suivi des enfants, de la naissance à l’âge adulte, qui aborde les multiples aspects de la vie de l’enfant sous l’angle des sciences sociales, de la santé et de la santé-environnement. Lancée en 2007, elle a été étendue à toute la France en 2011 et concerne aujourd’hui 18 329 enfants. En regroupant sous la catégorie « Besoins éducatifs particuliers » (BEP) des enfants présentant un handicap, un haut potentiel intellectuel ou une grande difficulté scolaire, les analyses de cette enquête pourront fournir pour la première fois une vue d’ensemble des réponses aux besoins particuliers des enfants, adolescents et jeunes adultes (de 0 à 20 ans).

L’enquête Génération (2011) documente les différentes façons dont les enfants grandissent et trouvent leur place dans la société. Elle permet de tenir compte d’éléments plus qualitatifs pouvant surgir dans le discours des familles et qui n’auraient pas été mesurés par les indicateurs retenus dans ELFE. L’étude porte sur une petite cohorte de cinquante enfants nés en 2011, année correspondant au démarrage d’ELFE, dont quatre sont concernés par la problématique du handicap.

Les données disponibles au moment de la réalisation de ce projet ont permis d’accéder aux situations vécues des enfants nés à terme, de la naissance à un an. Pour la première fois, il a été possible de recourir à une approche longitudinale pour appréhender le développement de l’enfant en situation de handicap et/ou à « Besoins éducatifs particuliers ».

Cette approche originale, basée sur une analyse secondaire de données existantes, permet d’analyser les parcours de vie des enfants, caractérisés par une conception dynamique du développement de l’enfant, qui identifie les effets à long terme des expositions physiques ou sociales et de leurs interactions, conformément à l’approche sociale et pas seulement biomédicale du handicap.

N. B. Les résultats présentés ici sont ceux posés dans le rapport final (2018).

Pour plus d’information sur ce projet

  • ARNETON M., COURTINAT-CAMPS A., GEAY B., BOIS C. « Intérêts et limites des suivis de cohorte pour comprendre les situations de handicap de l’enfant », Revue de recherches en éducation, n° 57, 2016, p. 109-119.
  • ARNETON M., COURTINAT-CAMPS, A. « Participer au suivi longitudinal d’une cohorte d’enfants pour mieux comprendre l’environnement des élèves à besoins éducatifs particuliers », La Nouvelle Revue de l’adaptation et de la scolarisation, n° 73, 2016, p. 337-343.
  • La lettre du CURAPP-ESS n° 5. Le Handicap, un enjeu familial et social, février 2016. (nouvelle fenêtre)

À propos des laboratoires

Les chercheurs du Laboratoire LPS-DT (Laboratoire de psychologie de la socialisation –développement et travail) de l’université de Toulouse-Jean Jaurès étudient les processus de construction réciproque des changements personnels et des changements sociaux à l’œuvre dans les situations de transition psychosociale et les différents milieux de vie des sujets (vie familiale, vie professionnelle, vie sociale, vie personnelle et de loisir…) tout au long de leur existence. Membre de ce laboratoire, Amélie Courtinat-Camps travaille notamment sur l’expérience scolaire, la socialisation familiale et scolaire et la construction identitaire des adolescent(e)s à haut potentiel intellectuel.
Site internet du LPS-DT (nouvelle fenêtre)

Les travaux menés au sein du GRHAPES (groupe de recherche sur le handicap, l’accessibilité, les pratiques éducatives et scolaires) à l’INSHEA (Institut national supérieur de formation et de recherche pour l’éducation des jeunes handicapés et les enseignements adaptés) se situent à l’intersection entre plusieurs disciplines (droit, psychologie, science politique, sciences de l’éducation, sciences du langage, sociologie et STAPS) et s’appuient sur la notion de société inclusive comme objet de recherche et, plus précisément, s’ancrent dans une démarche écologique qui appréhende le « sujet dans une société inclusive », déplaçant ainsi les frontières traditionnelles qui traversent le handicap.
Site internet du GRHAPES (nouvelle fenêtre)

Orienté à l’origine vers l’étude des fonctions de l’État dans les sociétés contemporaines, le CURAPP-ESS (centre universitaire de recherche sur l’action publique et le politique, épistémologie et sciences sociales) de l’université de Picardie-Jule Verne couvre désormais un vaste ensemble de recherches en sciences politiques et en sciences sociales. Elles vont de l’étude des échelles de l’action publique (du niveau local au niveau mondial) à celle des formes de politisation, en passant par l’analyse de la production et des usages sociaux des savoirs et des normes.
Site internet du CURAPP-ESS (nouvelle fenêtre)

Contact

Amélie Courtinat-Camps
Maître de conférences – université Toulouse-Jean Jaurès
Courriel : courtina@univ-tlse2.fr
Page personnelle (nouvelle fenêtre)

Référence du projet n° 202
Appel à projets 2014 – Handicap et perte d’autonomie session 5 (partenaire : IReSP)
Titre : Les enfants à besoins éducatifs particuliers de 0 à 2 ans : analyses secondaires de données longitudinales (issues d’ELFE et de Génération 2011) (A. Courtinat-Camps)

Documents à télécharger

Fiche de résultat de recherche : Prise en charge des enfants en situation de handicap de moins de trois ans ( PDF, 212.84 Ko )
Retour en haut