Améliorer le lien social et la prise en compte des situations de fragilité via l’habitat

Publié le : 01 mars 2015-Mis à jour le : 22 mai 2018

Le lien social est ce qui explique et traduit nos façons de vivre ensemble – réelles ou imaginées. L’habitat est le cœur des lieux sociaux où se construit et s’exprime ce lien. Les situations de fragilité sont nombreuses et posent une question fondamentale : qu’est-ce qui, dans leur prise en charge, relève de chacun et de ses proches ? Et qu’est-ce qui relève de la société plus largement et des organisations et institutions qu’elle met en place pour ce faire ? Quelle est la part qu’il est normal de laisser à chacun, et où commence l’impératif d’assistance et d’entraide ?

Les objectifs du projet sont :

  • dresser un état des lieux des besoins des personnes en situation de fragilité en se penchant notamment sur l’évolution prévisible de ces besoins entre aujourd’hui et 2030,
  • proposer des concepts de produits et services qui puissent répondre à ces besoins en reposant sur un modèle économique viable (prenant en compte l’évolution simulée des moyens des bénéficiaires potentiels).

Il permet d’explorer de manière théorique les liens entre innovations de l’habitat et de l’organisation des villes et les enjeux de fragilité et de dépendance.

Quelques années plus tard

Le projet a permis d’élaborer une architecture conceptuelle qui peut servir de référence à des entrepreneurs publics ou privés.

Sur un plan théorique, le résultat majeur est le concept de cohésion sociale inclusive permet d’intégrer ces différentes questions et de formuler ensuite celle de “l’innovativité” d’une société, c’est-à-dire sa capacité à concevoir et mettre en œuvre de façon régulière des innovations sociales. Les situations de fragilité adviennent, quant à elles, lorsqu’il y a un risque fort de rupture de la participation active, autonome et citoyenne à la vie sociale.

Certains des concepts développés dans ce projet ont servi notamment pour des réponses à des appels d’offres dans le secteur de la construction et de l’urbanisme, par exemple le concept de territoire à énergie sociale positive. D’autres ont inspiré directement des initiatives privées, par exemple sur ce que serait le métier de spécialiste du chez-soi, le « Chezsoiologue ». Les acteurs du logement social ont travaillé avec certains des partenaires du projet sur la façon d’innover dans les relations avec les demandeurs de logement ou avec les locataires.

Pour plus d’information sur ce projet

À propos du laboratoire

Dauphine Recherches en management – DRM – (UMR CNRS 7088) a été créé le 1er janvier 2005 et constitue l’un des plus importants centres français de recherche en sciences de gestion. Ses domaines de compétences couvrent le marketing, la stratégie, la finance, la théorie des organisations, la gestion des ressources humaines, les systèmes d’information, ainsi que la comptabilité et le contrôle.
DRM est un laboratoire de recherche généraliste fondé sur la diversité, tant par ses ancrages théoriques, ses thématiques que par ses méthodes, quantitatives et/ou qualitatives. La stratégie scientifique actuellement poursuivie est de conforter DRM en tant que pôle de recherche d’excellence dans le domaine des sciences de gestion.
Dirigé depuis septembre 2015 par le professeur Nicolas Berland, DRM est composé de plus de 230 membres, dont 75 enseignants-chercheurs, et chercheurs CNRS et 142 doctorants. DRM a été évalué par l'AERES en 2012 et noté A+ sur les 6 critères.
L’activité de DRM s’organise autour de 3 pôles constitués de 5 équipes :

  • Pôle Finance avec l’équipe DRM-Finance, (Responsable : Carole Gresse),
  • Pôle Marketing avec l’équipe DRM-ERMES - Equipe de recherche en marketing en stratégie -, (Responsable : Denis Guiot ),
  • Pôle Organisation avec les équipes :
    • DRM-M&O - Management et Organisation -, (Responsable : Stéphanie Dameron),
    • DRM-MOST - Marchés-Organisations-Sociétés-Technologies-,  (Responsable : Véronique Perret),
    • DRM-MLab, (Responsable : Sébastien Damart).

Contact

Monsieur Albert DAVID
Professeur des universités
Université Paris-Dauphine
01 44 05 40 92
Courriel : Albert.DAVID@dauphine.fr

Référence du projet : ANR-12-SOIN-0006 / CNSA-171
Agence nationale de la recherche (ANR) – Sociétés innovantes : innovation, économie, modes de vie  – Appel à projets 2012
Titre : La place des personnes âgées en situation de fragilité dans la ville créative en 2030 : comment l’habitat peut réduire les situations de fragilité et renforcer le lien social – LISOHASIF 2030 « Lien social, habitat, situation de fragilité »

 

Retour en haut