Prédiction de la qualité de vie d’une personne schizophrène

Publié le : 21 juin 2011-Mis à jour le : 20 août 2019

Cette recherche partait du constat que des facteurs métacognitifs (connaissance de ses propres processus cognitifs, de leurs produits et de tout ce qui y touche) pourraient être impliqués dans le handicap psychique et interagir avec les prédicteurs objectifs classiques, qu’ils soient cliniques (anxiété, dépression) ou cognitifs (mémoire, fonctions exécutives). Ces facteurs entretiendraient des liens spécifiques avec plusieurs aspects du handicap psychique tels que l’insertion sociale, l’insertion professionnelle ou la qualité de vie subjective. Malgré les applications cliniques susceptibles d’en découler, ces facteurs ont été peu étudiés. L’objectif général du projet visait à les intégrer dans les modèles actuels en vue d’améliorer la prédiction du handicap psychique et sa dynamique d’évolution.

Les résultats suggèrent que, dans le handicap psychique, le pouvoir des troubles cognitifs objectivement mesurés est renforcé par celui de la perception subjective des troubles, telle que la personne concernée peut les rapporter. Les effets de ces deux niveaux d’analyse doivent être appréhendés sous forme d’interaction plus que de simple addition.

La qualité de vie subjective, telle que perçue par le sujet, et la qualité de vie objective, telle que perçue par un évaluateur extérieur, ne sont pas reliées. La qualité de vie subjective est fortement reliée au bien-être général, alors que la qualité de vie objective n’y est que faiblement associée. Les prédicteurs des qualités de vie sont également différents. La qualité de vie subjective est exclusivement reliée à des variables subjectives, autoévaluées et ayant trait à la représentation de soi (métacognition). À l’inverse, la qualité de vie objective est essentiellement reliée à des prédicteurs objectifs, comme les symptômes et la cognition, et peu à des prédicteurs subjectifs. Prises isolément, les variables cognitives les plus pertinentes ont un pouvoir prédictif accru grâce à l’ajout de variables subjectives dans les modèles de prédiction de la qualité de vie objective.

De manière plus générale, cette recherche pose la question de la définition du handicap psychique et de la manière dont ce concept peut être rendu opérationnel. En effet, la loi de 2005, en parlant de limitation d’activité et de restrictions de participation, évoque des construits objectifs. Or, une telle approche est paradoxale concernant le handicap psychique qui renvoie à des troubles de la représentation de soi et de l’identité. De plus, l’ajustement des personnes à leurs déficiences est variable en fonction des individus, quel que soit le handicap considéré.

À propos du laboratoire

Laboratoire de psychologie de l’université de Bordeaux (nouvelle fenêtre)

Les activités de recherches du laboratoire de psychologie sont structurées par les deux équipes :

  • l’équipe Cognition et Cognition sociale est divisée en deux programmes : Cognition : fonctionnement et dysfonctionnements et Cognition sociale : fonctionnement normal et psychopathologique ;
  • l’équipe Construction de l’individu en contexte est divisée en deux programmes : Développement de l’enfance à l’entrée dans l’âge adulte en milieux écologiques et Transformation, innovation et inclusion au travail.

Thématiques de recherche d’Antoinette Prouteau (nouvelle fenêtre) : facteurs environnementaux (stigmatisation) et personnels (cognition, cognition sociale et métacognition) dans le handicap d’origine psychique (schizophrénie) ou cognitive (traumatisme crânien).

Contact

Dr Antoinette Prouteau
Laboratoire de psychologie, université de Bordeaux
Courriel : antoinette.prouteau@u-bordeaux.fr

Référence du projet n° 055
Appel à projets 2009 – Handicap et perte d’autonomie (DREES-Ministère des Affaires sociales et de la Santé)
Titre : Facteurs métacognitifs et handicap psychique dans la schizophrénie (A. Prouteau).

Documents à télécharger

Fiche de résultat de recherche : Prédiction de la qualité de vie d’une personne schizophrène ( PDF, 200.91 Ko )
Retour en haut