Introduire le concept de fragilité en économie de la santé

Publié le : 06 octobre 2014-Mis à jour le : 22 mai 2018

Sur le plan gériatrique, la fragilité est définie comme un état de santé vulnérable résultant de la diminution de la réserve physiologique de la personne âgée. Des études récentes ont montré le rôle de la fragilité en tant que précurseur de la perte d’autonomie, indépendamment des maladies chroniques. Un individu fragile a un processus de résilience plus long, ce qui se traduit par une exposition plus grande à des risques de perte d’autonomie, pouvant le conduire à une situation de dépendance.
Le rapport final est composé de trois articles en anglais. Le premier présente en détail le projet de recherche lui-même, dénommé FRESH, et la méthodologie utilisée. On y apprend par exemple que les chercheurs ont retenu comme définition de la fragilité celle proposée dans le modèle de Fried qui repose sur cinq critères fonctionnels : fatigue ou faible endurance, perte d’appétit, faiblesse musculaire, rythme de marche très lent, sédentarité ou faible activité physique. Les deux autres articles présentent les analyses qui ont été développées sur les causes et les conséquences de la fragilité à partir des données issues d’enquêtes nationales (SHARE, ESPS).

1. Les déterminants socio-économiques de la fragilité en Europe

Les chercheurs ont comparé les différences existantes dans les dynamiques d’apparition de la fragilité au regard de trois piliers de l’action sociale : la politique de soutien au revenu, la lutte contre l’isolement social et la promotion de l’aménagement du logement. Les différences dans les niveaux de fragilité ont également fait l’objet d’explorations complémentaires à partir de données rétrospectives sur l’histoire de vie. Les premiers résultats indiquent la présence d’inégalités sociales de santé sous différentes formes et à différentes époques de la vie. L’importance des systèmes de protection sociale en Europe est reconnue comme un moyen d’accompagner, voire de retarder l’évolution du processus de perte d’autonomie. Plusieurs pistes d’action sont proposées, notamment sur les efforts à faire pour les personnes âgées dans le domaine de l’adaptation du logement.

2. Le recours à l’hôpital des personnes fragiles

Les chercheurs ont analysé dans les différents pays d’Europe l’influence de la fragilité dans le recours à l’hôpital, en fonction de la façon dont les soins ambulatoires orientent les personnes vers l’hôpital (système d’adressage). Les résultats confirment l’existence de différences entre les états. Il apparaît que la santé est un des principaux prédicteurs de l’hospitalisation, et la fragilité joue un rôle déterminant. Les résultats montrent les différences entre pays du taux de recours à l’hôpital en fonction du type de système d’adressage. En conclusion, les auteurs engagent une réflexion sur les implications de la détection et du suivi de la fragilité dans les soins primaires ainsi que sur les différentes stratégies de prévention des hospitalisations.

N. B. Les résultats présentés ici sont ceux posés dans le rapport final (PDF, 2014).  

À propos du laboratoire

L’IRDES (nouvelle fenêtre), l'institut de recherche et documentation en économie de la santé, réalise des études et des recherches qui s’appuient notamment sur les données des enquêtes qu’il effectue ou qu’il exploite, sur des analyses bibliographiques ou sur des comparaisons internationales. Ces études et recherches explorent des problématiques variées, relatives aussi bien à l’offre qu’à la demande de soins, sous un angle macro ou micro-économique : organisation, financement et régulation des soins ambulatoires et hospitaliers, régulation des professions de santé, pratiques professionnelles ; état de santé de la population et ses déterminants, inégalités de santé et de recours aux soins, consommation de médicaments, relations entre santé et marché du travail ; assurance maladie obligatoire et complémentaire, analyse des politiques et réformes mises en place, comparaisons des systèmes de santé.

Les recherches du LIRAES (nouvelle fenêtre), le laboratoire interdisciplinaire de recherche appliquée en économie de la santé, portent principalement sur les domaines suivants :

  • évaluation économique des politiques de santé (dépendance) ;
  • évaluations médico économiques (analyses coût-efficacité, coût utilité) ;
  • étude des comportements de consommation de soins ;
  • organisation des systèmes de santé ;
  • étude du marché de l’assurance santé.

Page personnelle du chercheur Nicolas Sirven (nouvelle fenêtre)

Contact

Nicolas Sirven, enseignant-chercheur au LIRAES
Chercheur associé à l’IRDES
Université Paris Descartes
Courriel : nicolas.sirven@parisdescartes.fr

Référence du projet n° 149
Appel à projets ERA-AGE 2 – 2011 (CNAV)
Titre : Flare 2 (Nicolas Sirven).

Documents à télécharger

Retour en haut