Les groupes d’entraide mutuelle (GEM) et structures apparentées

Publié le : 16 juin 2011-Mis à jour le : 20 août 2019

Dans le cadre de la loi du 11 février 2005, une nouvelle forme associative, le groupe d’entraide mutuelle (GEM), a été créée dans l’optique de compenser le handicap d’origine psychique.

L’objectif de cette recherche était de déceler à travers ces nouveaux dispositifs les savoirs pratiques qui se développent auprès des adhérents aux GEM (les usagers) et si des « savoirs patientiques » en particulier contribuent ou pas à modifier l’expérience des retentissements de la maladie au quotidien.

Dans un premier volet, une enquête par questionnaire a permis d’esquisser une cartographie sociologique des GEM de la région Île-de-France et les caractéristiques de ses adhérents, ainsi que d’apporter un éclairage sur la place que détiennent les usagers au sein de ces nouvelles organisations.

Dans un deuxième volet, une étude anthropologique menée en parallèle dans différents GEM et structures apparentées a montré que les savoirs pratiques générés à travers les interactions entre les adhérents constituent en même temps des manières de se réapproprier leur expérience face aux retentissements de leurs troubles psychiques.

En conclusion, l’étude révèle une forme de compensation du handicap par l’interaction sociale entre pairs. Elle place l’usager non seulement comme acteur, mais également comme producteur du processus compensatoire.

Pour plus d’information sur ce projet

La thèse d’Aurélien Troisoeufs peut être demandée sur le portail des thèses de l'université Paris Descartes (nouvelle fenêtre)

À propos du laboratoire

Le Cermes3, Centre de recherche médecine, sciences, santé, santé mentale, société (nouvelle fenêtre) est un laboratoire multidisciplinaire consacré à l’analyse sociale des transformations contemporaines des mondes des sciences, de la médecine et de la santé ainsi que leurs rapports à la société. Il est l’un des centres de recherche les plus importants dans son champ en Europe. S’ils développent leur expertise sur une diversité de problèmes (professions de santé, fin de vie, maladie mentale, handicap, vieillissement, médicament, brevets du vivant, addictions, génétique...), les chercheurs et enseignants-chercheurs du centre ont pour ambition commune de faire porter leurs enquêtes à la fois sur les savoirs, les pratiques et les politiques de santé.

Trois problématiques transversales structurent le projet scientifique :

  • la place des savoirs, des outils et les questions de l’innovation ;
  • les politiques de santé et les dispositifs d’intervention et de prise en charge ;
  • la mondialisation de la santé.

Contacts

Anne Lovell, anthropologue, directrice de recherche émérite à l’INSERM
Centre de recherche médecine, sciences, santé, santé mentale, société (Cermes3)
Courriel : annemlovell@gmail.com

Aurélien Troisoeufs, post-doctorant, Institut des sciences juridique et philosophique – UMR 8103 (CNRS/univ. Paris 1)
Courriel : aurelien.troisoeufs@gmail.com

Référence du projet n° 033
Appel à projets 2008 – Handicap psychique, autonomie, vie sociale (partenaire : MiRe/DREES)
Titre : La transformation des connaissances comme forme de compensation du handicap psychique : Groupe d’entraide mutuelle (GEM) et structures apparentées (Anne Lovell, Aurélien Troisoeufs).

Documents à télécharger

Fiche de résultat de recherche : Les groupes d’entraide mutuelle (GEM) et structures apparentées ( PDF, 203 Ko )
Retour en haut