Handicap mental et technologies de l’information et de la communication

Publié le : 04 novembre 2011-Mis à jour le : 21 août 2019

Cette thèse en sciences de l’information et de la communication étudie les usages et les pratiques d’interventions spécialisées utilisant l’informatique et Internet pour des personnes handicapées mentales en institution.

La recherche explore la contribution des technologies de l’information et de la communication (TIC) à une meilleure prise en charge des personnes handicapées mentales en institution. Il s’agit d’identifier, en contexte d’intervention spécialisée, les tensions que les TIC cristallisent ainsi que les enjeux qu’elles révèlent.

Transversale, la problématique de ces usages et de ces pratiques des outils informatiques et du média Internet impose une transdisciplinarité tant théorique que méthodologique. Ils sont marqués par un brouillage disciplinaire qui conduit à qualifier ces interventions spécialisées de socio-(ré)édu-communicationnelles pour rendre compte d’une tension entre interventions sociales, rééducatives, éducatives et communicationnelles. La méthodologie est mixte, elle combine une enquête exploratoire qualitative, une enquête nationale par questionnaire sur l’usage et le non-usage des outils informatiques et d’Internet, des entretiens d’approfondissement considérés comme des récits de pratiques et une étude de terrain par observation dans neuf établissements.

Après une première partie consacrée au « comment faire » de la recherche sur et pour le handicap mental, la recherche décrit les usages et les pratiques qui éclairent les logiques en jeu : organisationnelles (modalités de l’intégration des TIC, acteurs), sociales (représentations) et économiques (offre commerciale et industrielle). La troisième partie analyse la « médiatisation des instances de médiation » selon un processus de construction et de changement des pratiques : actualisation des médias utilisés, régularité de la problématique de la médiation et cristallisation sur ces usages et pratiques. Les résultats mettent au jour trois formes de changements induits par l’utilisation de l’informatique et d’Internet en institution pour personnes handicapées mentales :

  • la transformation des formes organisationnelles, du milieu clos à l’auto-éco-organisation ;
  • la mutation des postures, des compétences et des légitimités professionnelles ;
  • l’amélioration de la vie des personnes handicapées par « rénovation » et par « processus de personnalisation » (valorisation du rôle social, renforcement de l’autodétermination).

Pour plus d’information sur ce projet

  • BONJOUR A., DARAGON E. L’influence des technologies numériques dans la structuration du travail social et sur leurs usagers : entre stratégies, management et compétences, Presses universitaires des Mines (à paraître).
  • BONJOUR A, DARAGON E. Information et données ouvertes : un bien commun mis à mal dans les établissements et services sociaux et médico-sociaux ? Presses universitaires de Nancy (à paraître).
  • PASCUAL ESPUNY C., BONJOUR A. « Processus organisants et changements de comportement dans une communication élargie aux parties prenantes : l’exemple d’une campagne d’action d’utilité publique et sociale », in PARRINI ALEMANO S. Communication organisationnelle : processus communicants-processus organisants et leurs médiations (à paraître).
  • BONJOUR A. « L’allaitement maternel : approche éducommunicationnelle et analyse sémiotique », ESSACHESS, vol 8, n° 2(16), 2015, p. 165-180.
  • BONJOUR A., MEYER V. « Éducommunication, stimulation cognitive et évaluation des pratiques : un triangle vertueux pour la prise en charge du handicap ? », Médiation et Information, 36, p. 181-191.

À propos du laboratoire

Axes de recherche actuels d’Audrey Bonjour (nouvelle fenêtre) :

  • la communication d’action et d’utilité sociétales : les formes de communication engageantes et instituantes sont plus particulièrement étudiées via les usages et pratiques éducommunicationnels (éducation à la communication, médiation technologique, expression artistique et communication pour la citoyenneté) et par la stimulation cognitive, ce au sein de divers champs : social, médical, éducatif... ;
  • les études des médias et des nouveaux médias sont menées à partir de la problématique transversale des usages aux pratiques et selon les logiques organisationnelles et d’acteurs, sociales ainsi qu’économiques ;
  • l’articulation entre communication, organisation et innovation est traitée par la notion de changement introduit par les dispositifs info-communicationnels numériques ;
  • les connaissances et la complexité selon une approche communicationnelle des objets : le débat sur les catégories, l’articulation des méthodes et le passage des connaissances entre disciplines ainsi que la manière de les exploiter est un pan de mes recherches, ce notamment dans le prolongement des travaux d’Edgar Morin.

Contact

Audrey Bonjour, maître de conférences
Université Aix-Marseille
Institut de recherche en sciences de l’information et de la communication
Courriel : audrey.bonjour@univ-amu.fr

Référence du projet : n° 111
Appel à projets 2010 – Handicap et perte d’autonomie » (partenaire : DREES)
Titre : Usages et pratiques socio-(ré)éducommunicationnels pour les personnes handicapées mentales – Outils informatiques et média internet (thèse de doctorat en sciences de l’information et la communication d’Audrey Bonjour).

Documents à télécharger

Fiche de résultat de recherche : Handicap mental et technologies de l’information et de la communication ( PDF, 208.03 Ko )
Retour en haut