Aller à l’école en ayant une maladie rare ou un handicap rare : une vidéo pour informer

Publié le : 18 décembre 2017-Mis à jour le : 13 juillet 2018

Votre enfant a une maladie rare et va à l’école. Comment faire pour que tout se passe au mieux ? Une vidéo de la CNSA guide les parents dans les étapes clés et résume les informations indispensables à communiquer aux professionnels médicaux, paramédicaux et du milieu scolaire.

Durant le parcours scolaire d’un enfant avec une maladie rare ou en situation de handicap rare, enfants et parents côtoient de nombreux professionnels qui ne se connaissent pas forcément. Il est pourtant essentiel que chacun dispose des bonnes informations pour accompagner au mieux l’enfant dans sa scolarité.

Une vidéo, réalisée par la CNSA en lien avec la DGESCO, des filières maladies rares et des équipes relais handicaps rares, récapitule les étapes clés du parcours. Ce support de communication montre l’utilité de l’échange d’informations entre la famille, les professionnels de santé et le corps enseignant, au service du parcours scolaire de l’enfant. Toutes les informations ne sont pas indispensables à tous, mais il est important d’en partager certaines. Par exemple : l’enseignant n’a pas besoin de connaitre les résultats d’analyses médicales, mais plutôt de connaitre les répercussions de la maladie sur la vie quotidienne de l’élève. De même, il est utile que le médecin qui suit l’enfant ait connaissance du déroulement de sa scolarité.

Les informations essentielles pourront être regroupées dans un classeur, papier ou numérique. Ce classeur sera organisé en 4 chapitres :

  • ma santé : les conséquences de la maladie, les interlocuteurs, les signes d’alerte et les recommandations, la prise en charge thérapeutique, l’accompagnement socio-éducatif
  • mes besoins à l’école: aménagements structurels (locaux), aménagements matériels, aménagements horaires, aménagements pédagogiques, actes nécessitant une aide humaine, aménagements d’examens, socialisation, récréations, sorties scolaires et classes transplantées,
  • ma vie en dehors des temps scolaires : la cantine, les activités périscolaires, les loisirs, les activités sportives,
  • mes atouts.

Cette vidéo répond à une mesure du plan national maladies rares visant à faciliter la coopération entre les professionnels de la santé, du social, de l’éducation et du médico-social.

Transcription du film - TXT.

Articles sur le même thème

Ailleurs sur le web

Vidéo « Améliorer le parcours de vie des enfants atteints de maladies rares (Hopital Necker – Fondation Groupama) » Scolarisation : quel plan pour qui ?
Retour en haut