Quinze projets retenus pour améliorer l’accès des personnes en situation de handicap ou de perte d’autonomie aux loisirs

Publié le : 21 novembre 2016-Mis à jour le : 18 juillet 2017

La CNSA a sélectionné quinze projets parmi plus d’une centaine de propositions. Réalisation d’études pour recueillir les loisirs auxquels aspirent les personnes puis mise en œuvre, organisation de réseau de bénévoles, mobilisation de personnes en service civique… les projets sont variés. Il s’agit en majorité d’initiatives à destination des personnes en situation de handicap.

Fin avril, la CNSA lançait un appel à projets thématique intitulé « Améliorer l’accès des personnes en situation de handicap ou de perte d’autonomie à des activités de loisirs choisies ». Il a rencontré un vif succès puisque 114 projets ont été déposés. La Caisse en a retenu 15 qui poursuivent l’un des trois objectifs suivants :

  • Mieux repérer les activités de loisirs que les personnes ont envie d’investir
  • Construire des partenariats pour élargir l’offre de loisirs effectivement accessible
  • Développer le bénévolat pour augmenter les ressources d’accompagnement requises notamment pour des activités de loisirs individualisées

Deux projets ciblés sur le handicap visuel et le handicap auditif

  • Intitulé « Les loisirs, ça nous regarde aussi ! », le projet de la Fédération des aveugles de France vise à développer un kit partenarial pour que des associations locales puissent mettre en œuvre des projets d’accès aux loisirs. Ce kit comprendra un modèle de convention de partenariat entre association représentante d’usagers et associations de loisirs classiques, des fiches pratiques sur la prise en compte du handicap visuel dans les activités de loisirs et un guide de bonnes pratiques.
  • L’Association départementale pour l’insertion des sourds (ADIS) propose de créer un réseau de pairs sourds bénévoles pour permettre à des personnes sourdes Usher de maintenir des activités de loisirs et de sociabilité. Un outil web accessible aux bénévoles et aux personnes sourdes Usher sera développé pour soutenir la vie du réseau.

Deux projets pour les personnes âgées

  • L’ADMR de Vendée souhaite élargir les activités de loisirs collectifs proposées aux personnes âgées vendéennes qui vivent à domicile grâce à une prise en charge bénévole organisée.
  • Une plateforme web de partage de pratiques professionnelles pour les animateurs intervenant auprès de personnes âgées sera développée par le Groupement des animateurs en gérontologie (GAG).

Onze projets destinés aux personnes en situation de handicap sans distinction d’âge ou de déficience

  • Le Service d’activité de jour de l’Association des paralysés de France de Grenoble (SAJ APF), la Fédération générale des PEP et l’Association des paralysés de France de Moselle conduiront des études ou recherches-actions pour révéler les envies et aspirations des personnes et chercheront ensuite à y répondre ensuite.
  • Dans le même esprit, des services et établissements médico-sociaux réinterrogeront leur façon de construire leur offre d’activités de loisirs et mettront en œuvre des démarches pour diversifier cette offre en fonction des souhaits formulés par les personnes qu’ils accompagnent : le réseau Efficace porté par l’Association des papillons blancs d’Hazebrouck (APEI Hazebrouck) et l’Adapei du Doubs.
  • Trois projets sont centrés sur l’ingénierie nécessaire pour permettre un accès durable à des activités dans des cadres de pratiques ordinaires. Ainsi, l’association « Dispositif d’accompagnement du handicap vers des loisirs intégrés et réguliers » (DAHLIR) va développer à plus grande échelle une approche qu’elle a déjà éprouvée sur un territoire localisé et qui mobilise des référents handicaps pour construire un accès durable à des activités de loisirs individuels sportifs ou culturels en milieu ordinaire. Le Groupement d’entraide mutuelle de Lozère (GEM) est porteur d’un projet semblable « Cité’Cap : tremplin vers le sport, la culture et les loisirs ». Le Théâtre de Cristal, qui développe dans le Val d’Oise un réseau pérenne d’accès à la culture pour personnes prises en charge en établissement médico-social, développera quant à lui un réseau d’accessibilité culturelle au-delà de son territoire d’origine.
  • Deux projets visent à proposer aux personnes handicapées des « accompagnants » leur permettant d’accéder aux loisirs qu’ils souhaitent : en mobilisant et formant des services civiques dans le cas du projet porté par Unis-Cité intitulé « Familles en harmonie », ou en développant une plateforme web de mise en relation avec des bénévoles dans le cas du projet « Culturez-nous ! » porté par la Croix-Rouge Française.
  • Enfin l’association Musique et situations de handicap (MESH) a pour ambition de concevoir et expérimenter un « dispositif d’inclusion artistique » en développant l’offre pédagogique de conservatoires intercommunaux franciliens à destination de publics handicapés.

Ces projets seront conduits sur deux années en moyenne. À l’issue des expérimentations, la CNSA organisera un temps de bilan et de mutualisation des expériences.

La subvention de la CNSA aux 15 projets s’élève à 1,2 million d’euros.

Consultez le détail des projets dans le document en téléchargement.

A télécharger

Détail des projets retenus lors de l'appel à projets thématique "loisirs" ( DOCX, 31.36 Ko )

Sur le même thème

Retour en haut