Une première enquête sur les gestionnaires de cas présentée lors des rencontres nationales des pilotes MAIA

Publié le : 10 mai 2016-Mis à jour le : 13 juin 2016

Les résultats d’une étude de la Fondation Médéric Alzheimer sur les gestionnaires de cas et l’outil d’évaluation multidimensionnelle retenu pour l’ensemble des gestionnaires de cas ont été présentés hier lors des 7emes rencontres nationales des pilotes MAIA, introduite par Pascale Boistard, secrétaire d’État chargée des Personnes âgées et de l'Autonomie.

Réunis depuis hier et jusqu’à vendredi pour la 7eme année consécutive, plus de 200 pilotes MAIA et pour la première fois les référents MAIA des agences régionales de santé, partagent leurs expériences et échangent sur les sujets d’actualités. Depuis 2015, la CNSA co-organise ces rencontres qui renforcent les liens avec les pilotes. Hier, la directrice de la CNSA a annoncé le choix du Resident Assessment Instrument- Home care (RAI-HC) comme outil d’évaluation multidimensionnelle pour l’ensemble des gestionnaires de cas. Et la Fondation Médéric Alzheimer est venue présenter les résultats d’une enquête (pdf, 857 Ko) conduite en partenariat avec la CNSA auprès des 700 gestionnaires de cas en poste dans les dispositifs MAIA.

Une première étude sur les gestionnaires de cas

Les résultats de l’enquête – près de 550 gestionnaires de cas ont répondu – donnent de nombreuses informations sur :

  • le profil des gestionnaires de cas (fonction exercée à 93% par des femmes, l’âge moyen est de 37,6 ans) ;
  • la formation initiale qui se partage majoritairement entre les professionnels du champ sanitaire (48%) et du champ social (52%) ;
  • les modalités d’exercice de leurs missions (55% travaillent dans un territoire à prédominance rurale, ils passent 57% de leur temps sur le terrain) ;
  • les problématiques rencontrées au quotidien par ces professionnels (85% rencontrent des aidants familiaux en situation d’épuisement, 61% font face à un refus des aides proposées) ;
  • leurs besoins, notamment en termes de reconnaissance de leur identité professionnelle pour 75% d’entre eux, et de la nécessité d’une meilleure intégration des services (72%).

Le RAI-HC, outil d’évaluation multidimensionnelle retenu pour l’ensemble des gestionnaires de cas

La CNSA a annoncé l’outil d’évaluation multidimensionnelle retenu pour l’ensemble des gestionnaires de cas. Il s’agit du volet domicile du RAI, un outil d’origine américaine validé scientifiquement, conformément aux exigences fixées par le plan national maladies neurodégénératives.

Il a été choisi au terme d’une procédure de marché public lancéeà la fin de l’année 2015.

Le choix d’un outil commun était très attendu par les gestionnaires de cas. Il va permettre de faciliter la concertation interdisciplinaire et l’intégration des services des secteurs sanitaire, social et médico-social. Son utilisation contribuera à une meilleure prise en charge des personnes âgées en perte d’autonomie vivant à domicile et à une meilleure connaissance des besoins de la population suivie en gestion de cas.

L’ASIP-Santé accompagnera la CNSA pour définir le référentiel national d’implémentation du formulaire d’évaluation multidimensionnelle du RAI-HC dans les logiciels métiers des gestionnaires de cas d’ici la fin de l’année 2016.

La CNSA prépare en parallèle un plan de formation à l’utilisation de l’outil par les gestionnaires de cas et de sensibilisation des autres professionnels.

A télécharger

Enquête publiée dans la lettre de la Fondation médéric Alzheimer ( PDF, 857.14 Ko ) Communiqué de presse de la Fondation Médéric Alzheimer avec la participation de la CNSA ( PDF, 161.46 Ko )

Ailleurs sur le web

Site du consortium InterRAI Site de l’association France RAIDiscours de Pascale Boistard
Retour en haut