Aller au contenu principal

CNSA.fr

Laboratoire des solutions de demain

Créé en 2021, le Laboratoire des solutions de demain guide les investissements immobiliers en EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), dans l’optique de la transformation de l’offre impulsée par la CNSA. Ses réflexions reposent sur cinq principes fondamentaux : le sentiment d’être chez soi, l’ouverture vers l’extérieur, la facilitation des soins, la qualité de conception et la viabilité économique.

Quelles sont les missions du Laboratoire ?

Imaginer les lignes directrices de l’investissement dans les structures médico-sociales pour les prochaines années
Éclairer les grands choix par exemple entre créations ou rénovations d’établissements, EHPAD ou formes alternatives, modèles architecturaux vs modèles économiques…
Outiller les acteurs locaux, les gestionnaires, les agences régionales de santé, les conseils départementaux pour définir ou conduire leurs projets

Trois enjeux : fédérer, piloter, outiller

  • Fédérer : c'est l'engagement d’un lien de proximité avec les acteurs sur les territoires pour participer ensemble à la modernisation des EHPAD en un lieu de vie, une plateforme d’accompagnement et des espaces d’hébergement plus accueillants, plus confortables et plus adaptés aux besoins des personnes âgées.
  • Piloter : c’est la mobilisation des méthodes et des outils pour animer les deux collèges d’experts qui participent qui ont pour objectif de favoriser l’émergence des transformants et de faciliter la conduite de travaux de modernisation des EHPAD.
  • Outiller : c'est le soutien des acteurs de terrain concernés le processus de transformation de l’offre médico-sociale, au service des personnes âgées, dépendantes et/ou en perte d’autonomie. 

Quatre objectifs opérationnels

Lors de la session plénière marquant la fin de la saison 1, les membres du Laboratoire ont procédé à la synthèse des actions menées et ont tracé les grandes lignes des objectifs pour la saison 2 :

  • Objectif 1 : Entretenir un lien de proximité entre la CNSA et les territoires.
  • Objectif 2 : Élaborer un guide d'assistance à maîtrise d'usage (AMU) dans l’objectif de favoriser la qualité de conception grâce au recours à une AMU,centrée sur une approche locale et une démarche participative.
  • Objectif 3 : Concevoir une formation destinée aux organismes gestionnaires et aux architectes programmistes pour soutenir l’émergence et l’engagement de programmes de réhabilitation et de création d’EHPAD dans le cadre du plan d’aide à l’investissement.
  • Objectif 4 : Fournir une expertise complémentaire à la mission nationale d’appui à l’investissement (MNAI), pilotée par l'ANAP, concernant les aspects de transformation de l’offre.

Qui sont les membres du Laboratoire ?

En 2024, le Laboratoire des solutions de demain s’organise autour de deux collèges d’experts : d’une part, les experts associés pour s’engager dans des projets au long cours et, d’autre part, les experts thématiques pour contribuer à des missions plus ponctuelles. Un appel à candidatures est ouvert jusqu’au 15 mai 2024. 

Durant la saison 1, le Labo était composé de membres contributeurs permanents et de contributeurs permanents membres du Conseil de la CNSA.

Les membres contributeurs permanents :

  • Jean-Pierre Aquino, gériatre et médecin de santé publique (Paris)
  • Loïc Bertrand, fondateur et dirigeant de Khors Group (Montpellier)
  • Fanny Bihoreau, directrice de l’EHPAD de la Croix-Rouge russe (Nice)Anabelle Billy, directrice technique immobilière chez Korian (Paris)
  • Fany Cérèse, docteure en architecture, membre jusqu'en février 2023.
  • Kevin Charras, directeur du living lab Vieillissement et Vulnérabilités (Rennes)
  • Régine Charvet-Pello, directrice générale de l’agence RCP Design Global & Sensory Design Center (Tours)
  • Bertrand Dabas, directeur général adjoint chez AXENTIA SA HLM (Yvelines)
  • Annie De Vivie, fondatrice de Agevillage.com et directrice des formations Humanitude (Paris)
  • Vincent Delauney, fondateur de Watt'Home, pensions de famille personnes âgées, et fondateur de Rhis'home (Valenciennes)
  • Alain Franco, président de l'université inter-age du Dauphiné et gériatre (Grenoble)
  • Wassim Gana, coordinateur du living lab de gérontologie du CHRU de Tours (Tours)
  • Emmanuelle Gard, directrice des EHPAD La fondation Aulagnier à Asnières-sur-Seine et Les marronniers (Levallois)
  • Antoine Gérard, responsable du pôle Recherche chez Domitys et auteur du podcast Sociogérontologie (Paris)
  • Johan Girard, délégué national de la filière personnes âgées et domicile à la Croix-Rouge française (Paris)
  • Pierre Gouabault, directeur des EHPAD de Bracieux, Contres, Cour Cheverny et Droué, vice-président du GIP Centre Val de Loire Santé (Bracieux)
  • Tania Jean, directrice de SSIAD pour personnes âgées et personnes handicapées (Gap)
  • Claude Jeandel, professeur de gériatrie, conseiller auprès de la Fondation Partage&Vie (Montpellier)
  • Laure Jouatel, médecin référent chez LNA santé et co-pilote de la démarche SENS (Vezin-le-Coquet et Nantes)
  • Karine Lefeuvre, professeure à l'EHESP, vice-président du Comité consultatif national d’éthique (Nantes)
  • Isabelle Lesage, spécialiste du médico-social (Paris)
  • Sandra Mirailh, directeur de projet innovation dans le Groupe Action Logement (Antilles-Guyane)
  • Lisa Pottier, responsable R&D d’ALOGIA Groupe (Bordeaux)
  • Pascale Richter, architecte, Richter Architectes (Strasbourg)
  • Claude Rolland, directeur du pôle santé chez Bouygues Bâtiment France Europe (Paris)
  • Arnaud Rousseaux, directeur général du Groupe Orchidées (Lille)
  • Marine Royer, designer et maîtresse de conférences en Design et Sciences sociales à l’université de Nîmes (Nîmes)
  • Angélique Songy, ergothérapeute à la CARSAT Nord-Est (Lorraine)
  • Emmanuel Sys, directeur de la maison de retraite intercommunale de Fontenay-sous-Bois/Montreuil/Vincennes/Saint
  • Mandé et administrateur du GCSMS Les Ehpad publics du Val-de-Marne (Val-de-Marne)
  • François-Xavier Turbet Delof, directeur adjoint des établissements des Petits Frères des Pauvres - AGE (Paris)

Les contributeurs permanents membres du Conseil de la CNSA :

  • Marie Aboussa, directrice du pôle Offre sociale et médico-sociale chez NEXEM
  • Marc Bourquin, conseiller stratégique à la Fédération hospitalière de France (FHF)
  • Pascal Champvert, Président de l’AD-PA
  • Guénaëlle Haumesser, Direction de l'offre de soins, de l'autonomie et des parcours à la Fédération nationale de mutualité française 
  • Joël Jaouen, Président de l’Union nationale des associations France Alzheimer et maladies apparentées
  • Pauline Meyniel, responsable du pôle médico-social du Syndicat national des établissements et résidences privés pour personnes âgées (SYNERPA)
  • Étienne Petitmengin, président de la commission Autonomie et citoyenneté des personnes âgées et des personnes en situation de handicap à l’UNIOPSS
  • Marie-ReineTillon, présidente de l'Union nationale de l'aide, des soins et des services à domicile (UNA)
  • Jean-Christian Sovrano, directeur de l'autonomie et de la coordination des parcours de vie à la Fédération des établissements hospitaliers et d’aide à la personne privés solidaires (FEHAP)
  • Christine Meyer, administratrice à la Fédération des associations retraités (FNAR)
  • Gwénaëlle Thual, présidente de l’association Française des Aidants
  • Adeline Leberche, administratrice à la FNAQPA
  • Thierry D'Aboville, Secrétaire général de l’ADMR
     

Vous pouvez contacter le Laboratoire des solutions de demain à l’adresse suivante : lsd@cnsa.fr

Retour sur la saison 1 du Labo

Durant la saison 1, cinq moments forts ont ponctué la vie du Labo, à savoir :

Automne 2021 : Le lancement du Labo en présence de la ministre de la Santé, Brigitte Bourguignon, des représentants de la CNSA et des membres permanents du Labo.

Hiver 2021 : L’annonce de l’appel à projets « Un tiers-lieu dans mon EHPAD », sélection des 25 lauréats et une rencontre du réseau qui a été organisée à l’automne de l’année suivante. 

Printemps 2022 : Le lancement d’un appel à projets pour imaginer une solution ergonomique et innovante au service des résidents et professionnels en EHPAD en partenariat avec le Mobilier national et le ministère des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées.

Automne 2022 : La diffusion de l’appel d’offres en lien avec le RESAH (Réseau des acheteurs hospitaliers) pour promouvoir les prestations d’assistance à maîtrise d’usage et la prise en compte des usagers dans la définition des projets de modernisation d’EHPAD.

Printemps 2023 : Une réunion de bilan des actions menées durant de la saison et qui dessine les contours de la deuxième saison.

La saison 1 du Laboratoire des solutions de demain c’était aussi 14 déplacements partout en France pour intervenir en région en lien avec la FEHAP (Fédération des établissements hospitaliers et d’aide à la personne privés solidaires), l’EHESP (École des hautes études en santé publique), France Alzheimer, le Living Lab de Rennes ou encore l’ARS (agence régionale de santé) d’Occitanie … 

Ces travaux sont retracés dans le document Le Labo saison 1 : libérer, stimuler, développer, en téléchargement ci-contre.



 

Ce contenu vous a-t-il été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis.