Aller au contenu principal

CNSA.fr

Programme prioritaire de recherche sur l'autonomie : les sept lauréats du second appel à projets

Publié le

Sept nouveaux projets lauréats du Programme de recherche sur l’autonomie (PPR Autonomie) ont été retenus pour un montant de soutien de 19 millions d’euros.

Ces projets de recherche dureront de 4 à 5 ans. Ils feront collaborer des chercheuses et chercheurs issus notamment des sciences humaines et sociales (droit, économie, gestion, histoire, philosophie, psychologie, sciences politiques, sociologie, etc.), des sciences cliniques et médicales ainsi que des sciences de l’ingénieur, de la robotique, de l’informatique.

Les acteurs académiques allieront leur expertise à celles d’acteurs de la société civile mobilisant une approche de recherche participative attentive à la co-construction et au transfert des connaissances.

Plusieurs thématiques seront traitées par ces nouveaux projets, en particulier : emploi, habitat, prévention, accès aux droits, innovation.

Le projet « Auvi – Ancrer l’autonomie de vie

Une approche pragmatiste par les droits humains », sous la responsabilité scientifique du sociologue Benoît Eyraud, maître de conférences à l’université Lumière – Lyon 2. La recherche explore le droit et le concept d’« autonomie de vie ». Trois axes de recherche seront investigués : les conditions de prise de décision des personnes qui rendent possible l’idéal d’abolition des systèmes de prise de décision substitutive ; la transformation des services collectifs ; la prévention des risques de responsabilisation excessive des personnes en situation de handicap et de leur proche. (durée : 60 mois). 

Aide accordée : 3 220 000 euros. 

> Résumé du projet Auvi.

Le projet « Hilauseniors – Habitats Intermédiaires - Logements - Autonomie - seniors » 

Sous la responsabilité du sociologue Laurent Nowik, responsable de l’unité de recherche sur le vieillissement de la Caisse nationale d’assurance vieillesse. L’objectif principal de la recherche est de s’intéresser à l’offre d’habitats intermédiaires sur le territoire français. Il s’agit d’étudier ces habitats intermédiaires pour comprendre de quelle manière ils soutiennent l’autonomie fonctionnelle, cognitive, décisionnelle, citoyenne et économique. (durée : 60 mois). 

Aide accordée : 2 660 000 euros. 

> Résumé du projet Hilauseniors.

Le projet « InnovCare – L’innovation tirée par le care 

Le cas des soins aux personnes âgées en France et au Japon » est mené sous la responsabilité de l’économiste Sébastien Lechevalier, professeur à l’École des hautes études en sciences sociale. Le projet vise à définir et mettre en oeuvre un processus d’innovation tirée par le care au profit de l’autonomie des personnes âgées avec les finalités suivantes : sécuriser l’environnement de la personne ; assurer sa mobilité ; ralentir/compenser la perte de ses capacités cognitives mais aussi préserver et renforcer les liens sociaux. (durée : 60 mois). 

Aide accordée : 3 180 000 euros. 

> Résumé du projet InnovCare.

Le projet « LivACT – Vivre et vieillir avec des maladies chroniques et des dispositifs technologiques 

Sens, pratiques et recompositions de l’autonomie au fil du temps » est réalisé sous la responsabilité de Lucie Dalibert, maîtresse de conférences en philosophie et en Sciences techniques et Société à l’Université Claude Bernard Lyon 1. L’objectif du projet est de comprendre dans quelle mesure les technologies peuvent être considérées comme une réponse à la demande d’autonomie des personnes vivant avec une maladie chronique et évaluer quelles solutions innovantes et configurations d’aide correspondent à leurs propres aspirations. (durée : 60 mois). 

Aide accordée : 2 050 000 euros. 

> Résumé du projet LivACT.

Le projet « Models of autonomy 

Une approche sociale, économique et mathématique de l’autonomie dans le vieillissement » est conduit sous la responsabilité de l’épidémiologiste Archana Singh-Manoux, directrice de recherche au Centre de recherche épidémiologie et statistiques à l’Université Paris Cité. La recherche propose un programme sur la prévention des incapacités. Ce programme s’intéresse en particulier à la compréhension des inégalités sociales comme déterminant des incapacités et de leur émergence dans le cycle de vie. En plus de l’influence des facteurs socio-économiques, la recherche examine celle des comportements de santé, des facteurs de risque cliniques et de l’accès aux soins s’agissant des maladies chroniques ainsi que des facteurs contextuels de la survenue des incapacités chez le sujet âgé. (durée : 48 mois). 

Aide accordée : 1 510 000 euros. 

> Résumé du projet Models of autonomy.

Le projet « PreSAge – Parcours personnalisé de prévention de la perte d’autonomie chez les personnes âgées 

Accessibilité, empowerment et adaptions à l’environnement », est mené sous la responsabilité de Raphaël Zory, professeur en STAPS à l’université Côté d’Azur. Ce projet doit permettre de sortir d’une vision uniquement médicale des programmes de prévention de la perte d’autonomie. L’objectif final de ce projet est donc de développer un programme de prévention de la perte d’autonomie chez les personnes âgées éloignées du système de soin en utilisant trois concepts centraux : l’accessibilité, l’empowerment et l’individualisation. (durée : 60 mois). 

Aide accordée : 3 180 000 euros. 

> Résumé du projet PreSAge.

Le projet « Prespol 

Promouvoir l’autonomie économique des personnes handicapées par l’emploi et les politiques sociales » est accompli sous la responsabilité de la sociologue Anne Révillard, professeure à Sciences Po. Le projet de recherche vise à favoriser l’autonomie économique des personnes en situation de handicap. Trois démarches s’articulent : rendre compte des politiques d’autonomisation économique au-delà de la dichotomie entre politique de l’emploi et politiques sociales ; comprendre les expériences d’autonomisation ou de non-autonomisation par l’emploi ; une évaluation de deux dispositifs centraux des politiques de l’emploi (l’emploi accompagné et la politique des quotas). (durée : 60 mois). 

Aide accordée : 3 200 000 euros. 

> Résumé du projet Prespol.

Ces sept projets ont été sélectionnés à l’issue des appels à projets Défi 3 « situations et expériences de l’autonomie » et Défi 4 « conceptions, réception et usages des innovations » du Programme de recherche sur l’autonomie.

Ce contenu vous a-t-il été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis.