CNSA.fr

La CNSA poursuit son soutien aux groupes d'entraide mutuelle

Formation

Publié le

La CNSA soutient les programmes de formation et d’animation du secteur proposés par le Collectif national interGEM (CNIGEM), la Fédération des groupes d’entraide mutuelle autisme (FEGEMA), l’Union nationale des associations de familles de traumatisés crâniens et de cérébro-lésés (UNAFTC) et la Fédération nationale des patients en psychiatrie (FNAPSY) conformément aux mesures prises lors des Assises de la santé mentale.

Plus de 690  groupes d'entraide mutuelle (GEM) maillent désormais le territoire français. Ils sont des outils d’insertion dans la cité, de lutte contre l’isolement et de prévention de l’exclusion sociale de personnes en grande fragilité. Mais la place de chacun et son rôle dans le fonctionnement du GEM suscitent parfois des questionnements.

La CNSA finance donc des actions de formation visant à consolider le rôle de chaque acteur (notamment les adhérents « gemmeurs », les associations marraines, les associations gestionnaires…) dans la vie du GEM. Ces formations proposent des thématiques adaptées à chaque profil.

Ces formations visent notamment à :

  • comprendre les principes de fonctionnement d'un GEM : ses missions, son mode de gouvernance, le rôle du parrain et de l'association gestionnaire ;
  • s'approprier les concepts d'autodétermination, de pair-aidance et de rétablissement ;
  • sensibiliser aux particularités sensorielles et cognitives des personnes avec troubles du neurodéveloppement ou du spectre de l’autisme ;
  • identifier les enjeux relatifs à la gestion d'un GEM ;
  • identifier des outils facilitant la gestion quotidienne d'un GEM.

Le CNIGEM, la FEGEMA, l’UNAFTC et la FNAPSY organiseront plus de 100 sessions de formation pour toucher plus de 1000 personnes. Pour en savoir plus sur les programmes de formation et les formats (en présentiel ou à distance), consulter les sites des associations.

La CNSA soutient également les actions mises en oeuvre par les associations pour développer, pérenniser les GEM et structurer le réseau. Il peut par exemple s’agir d’organiser des temps hebdomadaires de partage ou de médiation, d’une journée nationale du réseau, de développer des partenariats avec des acteurs locaux de santé mentale…

L’engagement de la CNSA s’élève à plus d’1,7 million d’euros pour la période 2023-2026.

Ce contenu vous a-t-il été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis.