Plan Solidarité grand âge

Publié le : 12 février 2015-Mis à jour le : 27 juillet 2017

Le PSGA s’est substitué au plan Vieillissement et solidarités, annoncé à la suite de la canicule de l'été 2003. Il poursuit l’effort de création de places en établissement et d'encadrement (augmentation des effectifs de personnels soignants, amélioration des taux d'encadrement). Il prévoit parallèlement de développer l’offre de services de soins infirmiers à domicile (SSIAD), de structures d’accueil de jour et d’hébergement temporaire pour offrir des solutions de répit aux aidants. La CNSA est chargée de financer et de suivre la mise en œuvre de ces mesures.

Les créations de places

Depuis 2007, la CNSA a notifié 851,3 millions d’euros pour la création de 85 994 places en faveur des personnes âgées pour la mise en œuvre du plan Solidarité grand âge (PSGA).

Au 31 décembre 2016, 73 684 places étaient installées :

  • 38 540 places d’EHPAD en hébergement permanent ;
  • 7 071 places d’accueil de jour ;
  • 4 439 places en hébergement temporaire ;
  • 23 635 places de SSIAD.

Grâce aux crédits du plan Solidarité grand âge, 10 195 places supplémentaires ouvriront entre 2017 et 2021. 99,7% des crédits du plan seront consommés à la fin de l’année 2021.

Au 31 décembre 2016, 6 843 places étaient installées dans le cadre de la mise en œuvre du plan Alzheimer 2008-2012 et du plan Maladies neurodégénératives 2014-2019. Elles se répartissaient ainsi :

  • 1 789 places d’unités d’hébergement renforcé (UHR) ;
  • 5 054 places d’équipes spécialisées Alzheimer.

Années de statistiques

SSIAD et SPASAD

Unité de soin de longue durée

Accueil de jour

Hébergement temporaire

Hébergement permanent en résidences autonomie

Hébergement permanent en maisons de retraite

Dont hébergement permanent en EHPAD

2007

82 466

72 434

3 486

7 785

153 301

435 311

352 514

2008

86 670

68 378

4 964

7 765

150 797

453 599

386 424

2009

92 170

68 156

6 157

7 993

148 886

463 371

424 099

2010

104 725

44 938

9 087

8 961

143 270

504 551

501 172

2011

110 209

34 075

10 372

9 307

141 114

518 196

531 446

2012

112 952

32 555

11 060

8 710

126 075

543 759

547 732

2013

115 270

32 387

11 973

9 440

111 821

565 084

544 850

2014

117 093

32 994

12 982

11 366

111 332

573 557

557 660

2015

118 037

31 616

20 899

15 780

111 748

581 546

572 723

2016

124 038

31 639

21 652

15 940

111 018

584 797

577 436

 

Une partie de l’offre d’hébergement a été médicalisée pour se transformer en EHPAD afin de mieux répondre aux besoins des personnes âgées dépendantes, tout en développant l’offre d’accompagnement à domicile. Depuis dix ans, cette restructuration de l’offre s’est accompagnée d’une très forte augmentation du nombre de places en accueil de jour, en hébergement temporaire et en services médicalisés, pour favoriser un maintien à domicile des personnes qui le souhaitent. Le volume total d’hébergement a progressé de 11 % (+ 74 563 places) tandis que l’accompagnement par les services de soins à domicile a progressé de 50 % en 10 ans (+ 41 572 places).

La médicalisation des établissements pour personnes âgées dépendantes

Depuis le début du plan, la CNSA a alloué 1,926 milliard d’euros pour renforcer le nombre de personnel soignant qui accompagne les personnes âgées en EHPAD. Elle verse ces crédits aux agences régionales de santé qui les redistribuent aux établissements ayant signé une convention tripartite et en fonction des besoins en soins de leurs résidents, besoins mesurés par une « coupe PATHOS »

En 2013, les agences régionales de santé ont reçu une enveloppe de médicalisation de 161,8M€ et ont attribué 174,3 millions d’euros aux EHPAD pour leur médicalisation. La différence s’explique par le fait que les ARS redistribuent des crédits qu’elles n’avaient pas encore alloués.

 

A télécharger

Plan Solidarité grand âge 2008 ( PDF, 186.8 Ko )

Sur le même thème

Retour en haut