Résultats de recherche

1 - 10 résultats affichés sur 195
Publié le: 28 juin 2021
Mis à jour le :29 juin 2021

Considérant que la greffe ne se réduit pas à une modification corporelle ou psychologique, mais représente un évènement social qui implique de nouvelles façons de penser et de se comporter, cette recherche soutenue par la CNSA visait à comprendre les conditions sociales en fonction desquelles les patients admettent ou non la greffe comme le dernier recours thérapeutique à leur disposition et pa

Si les travaux de psychologie permettent d’identifier les motivations et les freins à la greffe pulmonaire, ils délaissent souvent les ressorts sociaux et institutionnels qui participent de la construction sociale du rapport à la greffe des individus.

Publié le: 02 novembre 2020
Mis à jour le :28 mai 2021

L’objectif de cette étude soutenue par la CNSA était de mieux comprendre le retentissement d’un accident vasculaire cérébral (AVC) sur la vie des personnes et de leurs aidants proches, et notamment la gestion quotidienne de ses conséquences.

L’accident vasculaire cérébral (AVC) est aujourd’hui l’une des premières causes de handicap acquis en France. Afin de mieux accompagner les personnes et leurs familles dans cette épreuve qui bouscule le quotidien, il est nécessaire d’approfondir les connaissances des conséquences de l’AVC sur la qualité de vie et la participation sociale.

Publié le: 01 novembre 2020
Mis à jour le :03 novembre 2020

Une personne est dite en situation de non-recours si elle ne perçoit pas tout ou partie des droits sociaux auxquels elle est éligible. Ce non-recours peut être causé par le manque d’information, les failles du système administratif ou encore par la complexité de la procédure ; une personne peut aussi souhaiter ne pas accéder à ses droits.

Pourquoi des familles ou des personnes en situation de handicap qui ont bénéficié d’une notification d’orientation vers un établissement ou un service médico-social spécialisé dans l’accompagnement du handicap ne sollicitent-elles pas une admission en établissement ou un accompagnement par un service médico-social ?

Publié le: 01 juillet 2020
Mis à jour le :01 mars 2021

L’objectif de ce projet soutenu par la CNSA était de construire un programme de recherche interrogeant la façon dont les gérontotechnologies ou les habitats adaptés pouvaient permettre aux personnes âgées d’éviter une entrée en institution, ou du moins de choisir le lieu de leur fin de vie.

Dans un contexte de vieillissement de la population marqué par une volonté des Français de vieillir à leur domicile, il est important de réfléchir dès à présent à des formes d’habitat alternatives permettant de vivre, et de vieillir, dans un logement s’apparentant le plus possible au domicile ordinaire, loin des codes de l’institution.

Publié le: 01 juin 2020
Mis à jour le :27 avril 2021

L’objectif de cette recherche soutenue par la CNSA était d’étudier la construction et l’évolution des relations entre enfants âgés de moins de six ans lorsque l’un d’eux est en situation de handicap, et notamment d’étudier les facteurs qui peuvent favoriser ou entraver la construction de ces relations.

En famille, dans le quartier, à l’école…, le développement de relations égalitaires entre les enfants en situation de handicap et leurs pairs est essentiel pour contribuer à l’objectif d’inclusion. Cela suppose de mieux connaître les facteurs susceptibles de favoriser ou d’entraver la création de ces relations.

Publié le: 13 avril 2020
Mis à jour le :01 mars 2021

Cette étude avait pour objectif principal d’identifier les représentations de l’hémophilie qu’ont les enseignants et les parents d’enfants atteints par cette maladie et d’étudier l’impact de ces représentations sur la perception qu’ont les enfants porteurs d’hémophilie de leurs propres capacités.

L’hémophilie est actuellement très bien soignée, et la scolarité des enfants en milieu ordinaire ne comporte pas de danger au quotidien. Néanmoins, ces élèves sont davantage en difficulté scolaire que leurs pairs sans qu’aucune raison objective ne puisse expliquer ce fait.

Publié le: 07 avril 2020
Mis à jour le :04 février 2021

L’annonce du diagnostic de la maladie de Parkinson marque une rupture dans la vie de la personne atteinte et de sa famille. En devenant patient, le malade doit rapidement avoir un rôle actif dans son parcours de soins et développer son propre savoir du vécu de la maladie, des effets de ses traitements et de ce qui améliore son quotidien.

Le développement des pratiques d’éducation thérapeutique s’inscrit dans un mouvement plus large de la société qui prend davantage en compte la parole des patients : ces pratiques ne sont pas sans effet sur la relation de soin entre médecin et malade.

Publié le: 06 décembre 2019
Mis à jour le :23 mars 2021

Les chercheurs ont étudié les différentes facettes de la monétarisation de l’aide consentie par des proches à une personne en situation de handicap ou à une personne âgée en perte d’autonomie.

La consolidation du statut de proche aidant rémunéré correspond à un besoin urgent de familles souvent aux prises avec des situations économiques, matérielles, mais aussi statutaires inextricables. Elle nécessite une réflexion collective sur les enjeux normatifs des nouvelles formes de solidarité, d’aide et d’échange au sein des familles, mais aussi sur la reconnaissance du travail d’aide.

Publié le: 02 décembre 2019
Mis à jour le :08 janvier 2021

Cette recherche a pour objectif d’analyser les écosystèmes d’aides des personnes en situation de handicap moteur, c’est-à-dire l’articulation de l’ensemble des soutiens techniques et humains, entre relation de concurrence, substitution, soutien et complémentarité.

En France, peu nombreux sont les travaux consacrés aux aides techniques par les sciences humaines et sociales : ils montrent l’intérêt de telles aides pour les personnes concernées et portent pour l’essentiel sur l’accès et l’acceptabilité de ces dernières. Pour prolonger ces analyses, les auteurs proposent d’étudier la manière dont les individus adoptent et articulent des aides diverses dans des situations données afin de compenser leur déficience.

Publié le: 21 novembre 2019
Mis à jour le :21 novembre 2019

L’objectif de ce projet de recherche était d’identifier les facteurs qui facilitent ou entravent le traitement professionnel égalitaire des personnes en situation de handicap psychique et particulièrement de celles atteintes de dépression.

Un meilleur accompagnement permettrait d’augmenter le nombre d’expériences d’inclusion réussies et de réduire les représentations négatives des troubles de la santé mentale au travail.

Retour en haut