Un(e) chargé(e) de mission « Animation des équipes médico-sociales APA »

Publié le : 30 juillet 2019-Mis à jour le : 30 juillet 2019

I. Activités de la Direction de la Compensation de la perte d’autonomie

La direction de la compensation (DCOMP) de la perte d'autonomie est chargée de l'ensemble des aides et prestations individuelles pour l'autonomie.

Elle assure un appui à l’ingénierie et au développement d’outils permettant la mise en œuvre de la politique de compensation individuelle de la perte d’autonomie de qualité et équitable : recherche d’efficience des dispositifs d’évaluation des besoins, identification des facteurs d’évolution des plans d’aide APA ou de compensation PCH, renforcement de la connaissance des publics concernés, adéquation des réponses proposées.

Elle anime le réseau des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH), celui des services des départements chargés de l’APA et les conférences des financeurs. À ce titre, elle concourt à l’harmonisation de leurs pratiques en favorisant les échanges d'expériences et d'informations.

Elle accompagne les MDPH dans leur transformation numérique (développement de leur système d’information, projets de simplification ou de dématérialisation des procédures). Elle est chargée d’assurer la maîtrise d’ouvrage du système d’information commun aux MDPH.

La direction est composée de :

  • deux pôles placés chacun sous l’autorité d’un chef de pôle :
    • le pôle partenariat institutionnel,
    • le pôle expertise et appui métier ;
  • une mission statistique ;
  • une mission chargée du système d’information commun des MDPH et des autres projets informatiques qui lui sont liés, placée sous l’autorité d’un directeur du programme.

La direction de la compensation est placée sous l’autorité d’un directeur et d’un directeur adjoint.

II. Liaisons hiérarchiques et fonctionnelles

Le chargé de mission est affecté au sein du pôle expertise et appui métier.

En interne, il travaille en étroite collaboration principalement avec les chefs de projets métier de la direction de la compensation et, en tant que de besoin, les autres directions notamment la direction des établissements et services médico-sociaux.

En externe, il est amené à collaborer avec les administrations centrales, les conseils départementaux, les ARS, les fédérations et les associations du champ personnes âgées.

III. Les missions du chargé de mission « Animation des équipes médico-sociales APA (EMS APA) »

Il a pour missions principales :

  • de participer, dans son champs de compétence, à l’animation des services des conseils départementaux chargés de l’autonomie des personnes âgées ;
  • de connaître et analyser l’activité et les processus de travail des EMS APA pour identifier leurs besoins d’appui ;
  • de participer à la construction et à la mise à disposition des outils et des méthodes d’évaluation et d’élaboration des réponses ;
  • de piloter le déploiement du référentiel d’évaluation des EMS APA et de ses déclinaisons.

À ce titre, il :

  • contribue à l’animation du réseau des EMS APA ;
  • assure la diffusion d’information au réseau via l’extranet CNSA et la newsletter à destination des conseils départementaux ;
  • apporte son expertise pour tout appui juridique et technique relevant de son champ de compétence ;
  • organise des rencontres régulières et des groupes de travail ad hoc avec les acteurs locaux et nationaux ;
  • assure le lien avec les conseils départementaux et les acteurs nationaux pour le pilotage et le suivi de l’appropriation du référentiel.

Tout en bénéficiant d’une réelle autonomie dans l’accomplissement de ces missions, il travaillera en partenariat étroit avec le médecin gériatre expert au sein de la direction de la compensation. Il contribuera également aux travaux portant sur l’accompagnement des personnes âgées portés par le pôle « partenariat institutionnel » au sein de la direction de la compensation.

Dans la perspective d’un projet de loi relatif à l’autonomie des personnes âgées annoncé pour la fin de l’année 2019, le poste est susceptible d’évolution.

IV. Compétences requises

Les compétences transverses sont celles de l’emploi-type chargé de mission à savoir :

  • Grande aptitude à travailler ensemble : capacité à créer un climat favorable de coopération par une attitude d’écoute et d’ouverture aux idées, avis des autres et à partager l’information et son savoir-faire en vue de favoriser la réalisation des missions et l’atteinte des objectifs communs ;
  • Rigueur et fiabilité : capacité à agir de manière fiable et à vérifier son travail conformément aux règles et objectifs de la CNSA, y compris dans les situations difficiles ou imprévues, dans un souci d’exigence et d’efficacité qualitatives dans le respect des délais ;
  • Capacité d’analyse et de diagnostic : capacité à comprendre une situation et à en faire un diagnostic pertinent pour choisir l’action à réaliser ;
  • Évaluer les situations : capacité à juger la situation (importance, urgence, personne concernée) et à prendre les initiatives correspondantes (alerter, traiter seul, informer plus tard,…) ;
  • Capitaliser et partager son savoir faire : capacité à rendre compréhensible et abordable son savoir- faire en fonction des interlocuteurs ;
  • Proposer des actions de progrès : capacité s’impliquer pour faire réussir et progresser son entité, en agissant de manière responsable.

Les compétences spécifiques requises sont les suivantes :

  • connaissances des politiques publiques et des collectivités territoriales ;
  • connaissances dans le domaine de l’accompagnement de la perte d’autonomie ;
  • maîtrise des outils bureautiques et web (Word, Excel, Outlook, sharepoint) ;
  • capacité de pilotage d’un projet de niveau national.

V. Profil du candidat

De formation bac+5, le candidat devra posséder une expérience confirmée (5 ans minimum) dans le domaine social (notamment pour la mise en œuvre des politiques publiques relatives à l’autonomie des personnes âgées). Une expérience de management d’une équipe médico-sociale APA serait un plus.

Poste à pourvoir en CDI convention collective UCANSS niveau 6 ou plus selon profil et expérience ou fonctionnaire en détachement de catégorie A de l’État ou de la fonction publique territoriale.

Engagée en faveur de l'égalité des chances, la CNSA vous informe que ce poste est ouvert aux candidats en situation de handicap.

VI. Conditions de travail

Le poste bénéficiant d’une large autonomie dans l’organisation de travail est éligible au forfait.

Par ailleurs, la CNSA, engagée dans un processus d’amélioration continue de la qualité de vie au travail de ses agents, offre la possibilité de télétravailler à raison d’un jour par semaine.

VII. Modalités de candidature

Lettre de motivation et CV à adresser à la Direction des ressources, sous la référence CMEMSAPA/DCOMP/072019 par mail à l’adresse suivante : Candidature.CNSA@cnsa.fr avant le 30 août 2019.

Retour en haut