Un chef de projet « Accompagnement des personnes âgées » H-F en CDI

Publié le : 22 juillet 2019-Mis à jour le : 22 juillet 2019

I.    Activités de la direction de la Compensation de la perte d’autonomie

La direction de la compensation de la perte d'autonomie est chargée de l'ensemble des aides et prestations individuelles pour l'autonomie.
Dans le cadre des conventions pluriannuelles signées avec chaque président de Conseil départemental fixant les engagements réciproques dans le champ de l’autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées portant notamment sur les objectifs de qualité pour la maison départementale des personnes handicapées et sur les actions de prévention :

  1. elle assure un appui à l’ingénierie et au développement d’outils permettant la mise en œuvre d’une politique de compensation individuelle de la perte d’autonomie de qualité et équitable : recherche d’efficience des dispositifs d’évaluation des besoins, identification des facteurs d’évolution des plans d’aide APA (allocation personnalisée d'autonomie) ou de compensation (prestation de compensation du handicap -PCH-), renforcement de la connaissance des publics concernés, adéquation des réponses proposées ;
  2. elle anime le réseau des maisons départementales des personnes handicapées, celui des services des départements chargés de l’APA et les conférences des financeurs.

À ce titre :

  • elle concourt à l’harmonisation de leurs pratiques en favorisant les échanges d'expériences et d'informations entre les maisons départementales, les services des départements chargés de l’APA et les conférences des financeurs en vue de favoriser l'élaboration et la mutualisation d'outils et de bonnes pratiques et la mise en commun de moyens ;
  • elle veille à la mise en place d'indicateurs contractuels de mesure de l'activité, des moyens déployés, du niveau des prestations et de la qualité du service rendu aux usagers ;
  • elle accompagne les maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) pour le développement de leur système d’information et de tous projets de simplification ou de dématérialisation des procédures ; elle est chargée d’assurer la maîtrise d’ouvrage du système d’information commun aux MDPH ;
  • elle assure la diffusion d'informations sur l’activité des MDPH et des conférences des financeurs.

Elle propose des référentiels nationaux d'évaluation des déficiences et de la perte d'autonomie et effectue les expertises techniques nécessaires.
Elle contribue au développement de la connaissance des aides techniques destinées à compenser la perte d’autonomie et en faciliter l’accès. À ce titre :

  • elle contribue au renforcement de la structuration du marché des aides techniques et de la transparence de la formation des prix,
  • elle contribue à l’information et au conseil sur les aides techniques pour en favoriser l’accès à tous,
  • elle accompagne le développement des technologies au service de l’autonomie.
  • elle soutient le maintien à domicile des personnes en perte d’autonomie dans le cadre de la mise en œuvre du principe du libre choix. À cette fin et en mobilisant les crédits inscrits en section IV de son budget :
  • elle assure le cofinancement du déploiement des démarches de modernisation et de structuration (mutualisations) dans le secteur de l’aide à domicile,
  • elle accompagne la formation des professionnels des services à domicile et s’attache au développement des formations « professionnalisantes » sur des thèmes prioritaires (plans nationaux),
  • elle soutient l’accompagnement des proches aidants familiaux et des accueillants familiaux.

Elle est composée de :

  • deux pôles placés chacun sous l’autorité d’un responsable de pôle : le pôle partenariat institutionnel et le pôle expertise et appui métier ;
  • une mission statistique ;
  • une mission chargée du système d’information commun des MDPH et des autres projets informatiques qui lui sont liés, placée sous l’autorité d’un responsable de mission assurant la direction du programme.

La direction de la compensation est placée sous l’autorité d’un directeur et d’un directeur adjoint.

II.    Les missions et responsabilités

Les missions qui seront assurées par le/la chef de projet « Accompagnement des personnes âgées » sont :

  • Assurer le suivi du projet d’informatisatisation de l’outil d’évaluation multidimensionnelle (Inter-RAI home care) en lien avec l’ASIP santé.
  • Documenter, organiser et coordonner la réflexion sur l’évolution de l’appui de la direction de la compensation de la CNSA sur l’accompagnement des personnes âgées en perte d’autonomie (définition d’une feuille de route pluriannuelle « accompagnement des personnes âgées » sur un périmètre large de l’information des personnes, à l’organisation territoriale et l’appui aux acteurs locaux en particulier les conseils départementaux en charge de définir et mettre en œuvre les politiques de l’âge).
  • Mettre en œuvre les actions opérationnelles qui seront retenues dans le cadre de la feuille de route « accompagnement des personnes âgées » précitée.

Le/la chef de projet aura en charge :

  • La formalisation et la mise en œuvre d’une feuille de route pour la direction de la compensation portant sur l’ensemble des dimensions de l’accompagnement des personnes âgées en perte d’autonomie.
    • Analyse du contexte et des réformes en cours (future Loi « grand âge et autonomie », travaux sur la coordination de l’appui aux professionnels, dynamiques territoriales en pleine évolution, évolution de la contractualisation entre la CNSA et les conseils départementaux sur les politiques de l’autonomie)
    • Formalisation d’une feuille de route « accompagnement des personnes âgées » en cohérence avec l’offre de service déjà assurée par la CNSA (au sein de la direction de la compensation, au sein de la direction des établissements et services). Cette feuille de route devra permettre de renforcer l’appui aux acteurs locaux (Conseils départementaux, Agences régionales de Santé notamment) dans l’élaboration, la mise en œuvre de leurs missions ainsi que dans l’évolution de leurs propres  organisations le cas échéant.
    • Mise en œuvre de la feuille de route « accompagnement des personnes âgées » qui sera validée.
  • L’appui au pilotage des politiques personnes âgées auprès des départements et appui aux relations entre les départements et les caisses de retraite.
  • Le suivi des outils destinés aux gestionnaires de cas MAIA : Assurer le suivi du projet d’informatisation des outils métiers des gestionnaires de cas des MAIA :
    • Suivre et faciliter la poursuite et la sécurisation de l’informatisation de l’OEMD (inter-Rai home care) dans les logiciels métiers utilisés par les gestionnaires de cas des MAIA
    • Être l’interlocuteur privilégié de l’ASIP en charge de la mise en œuvre opérationnelle de la qualification de l’implémentation (processus de vérification)
    • Assurer la relation avec les référents en ARS, au sein des GRADES et des éditeurs le cas échéant
    • Mise en œuvre du partenariat juridique et technique avec InterRai France
    • Structuration et animation de la communauté professionnelle des gestionnaires de cas notamment via la création et l’animation d’un espace dédié sur l’Extranet de la CNSA
    • Gestion du lien et de la cohésion des approches avec les travaux relatifs au référentiel d’évaluation de l’APA

Le poste s’articule avec les missions des chargés de mission au sein de la direction de la compensation (aidants, évaluation PA,…) et au sein de la Direction des établissements et services médico-sociaux (organisation des services intégrés, dispositif d’appui à la coordination, financement des MAIA).

En raison du contexte d’évolution forte des politiques publiques en direction des personnes âgées à la suite de la « mission Libault » notamment, la fiche de poste de chef de projet sera amenée à être précisée pour répondre au mieux à l’enjeu de la mise en œuvre des réformes au niveau local comme national.

III.    Compétences requises

Les compétences transverses à l’emploi type de chef de projet sont :

  • Travailler ensemble
  • Être fiable
  • Analyser, Diagnostiquer
  • Conduire un projet
  • Orienter, décider
  • Encadrer une équipe projet

Les compétences spécifiques au poste de chef de projet sont :

  • Maîtrise des politiques de l’âge
  • Capacité à fonctionner en mode projet et en équipe
  • Capacité à coordonner des travaux en interne à la direction et en transversal à l’échelle de la caisse
  • Capacité à s’approprier rapidement des dossiers techniques sur plusieurs dimensions : juridique, opérationnel, technique (SI et métier)
  • Aisance rédactionnelle et capacité d’analyse et de synthèse
  • Maîtrise des outils Word, Power-point, Excel, Sharepoint

Une expertise sur les politiques d’accompagnement des personnes âgées et une connaissance du l’écosystème des politiques de l’autonomie, l’organisation et le fonctionnement des services déconcentrés de l’État de la sphère sociale et médico-sociale ainsi que des collectivités locales, dans le domaine de la santé, de la perte d’autonomie des personnes âgées, mais aussi des systèmes d’information est requise.

Rigueur, sens de l'organisation, autonomie sont les qualités demandées pour occuper ce poste.

IV.    Profil du candidat

Titulaire d’un bac+5 (formation souhaitée dans le domaine : administration et politique publique et/ou protection sociale, management des organisations et/ou santé-social), le/la candidat(e) devra présenter une expérience professionnelle dans le domaine de plus de 5 ans.
Poste à pourvoir dans le cadre d’un CDI niveau 7 ou plus selon profil et expérience ou fonctionnaire en détachement de catégorie A de l’État ou de la FPT.

V.    Conditions de travail

Les postes bénéficiant d’une large autonomie dans l’organisation de travail sont éligibles au forfait.

Par ailleurs, la CNSA engagée dans un processus d’amélioration continue de la qualité de vie au travail de ses agents offre la possibilité de télétravailler à raison d’un jour par semaine.

VI.    Modalités de candidature

Dossier de candidature (Lettre de motivation + CV) à adresser à la direction des Ressources, sous la référence DCOMP/CDPACCPA/072019 par mail à l’adresse suivante : Candidature.CNSA@cnsa.fr avant le 22/08/2019.

 

Retour en haut