Un chargé de mission H/F pour la modernisation des services et la professionnalisation des métiers de l'aide à domicile

Publié le : 21 avril 2017-Mis à jour le : 24 avril 2017

I. Activités de la direction de la compensation

La direction de la compensation de la perte d'autonomie est chargée de l'ensemble des aides et prestations individuelles pour l'autonomie.

Dans le cadre des conventions pluriannuelles signées avec chaque président de conseil départemental fixant les engagements réciproques dans le champ de l’autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées portant notamment sur les objectifs de qualité pour la maison départementale des personnes handicapées et sur les actions de prévention :

  1. elle assure un appui à l’ingénierie et au développement d’outils permettant la mise en œuvre d’une politique de compensation individuelle de la perte d’autonomie de qualité et équitable : recherche d’efficience des dispositifs d’évaluation des besoins, identification des facteurs d’évolution des plans d’aide APA ou de compensation PCH, renforcement de la connaissance des publics concernés, adéquation des réponses proposées ;
  2. elle anime le réseau des maisons départementales des personnes handicapées, celui des services des départements chargés de l’APA et les conférences des financeurs ; à ce titre :
  • elle concourt à l’harmonisation de leurs pratiques en favorisant les échanges d'expériences et d'informations entre les maisons départementales, les services des départements chargés de l’APA et les conférences des financeurs  en vue de favoriser l'élaboration et la mutualisation d'outils et de bonnes pratiques et la mise en commun de moyens ;
  • elle veille à la mise en place d'indicateurs contractuels de mesure de l'activité, des moyens déployés, du niveau des prestations et de la qualité du service rendu aux usagers ;
  • elle accompagne les MDPH pour le développement de leur système d’information et de tous projets de simplification ou de dématérialisation des procédures ; elle est chargée d’assurer la maîtrise d’ouvrage du système d’information commun aux MDPH
  • elle assure la diffusion d'informations sur l’activité des MDPH et des conférences des financeurs.

Elle propose des référentiels nationaux d'évaluation des déficiences et de la perte d'autonomie et effectue les expertises techniques nécessaires.

Elle contribue au développement de la connaissance des aides techniques destinées à compenser la perte d’autonomie et en faciliter l’accès. A ce titre :

  • elle contribue au renforcement de la structuration du marché des aides techniques et de la transparence de la formation des prix ;
  • elle contribue à l’information et au conseil sur les aides techniques pour en favoriser l’accès à tous ;
  • elle accompagne le développement des technologies au service de l’autonomie.

Elle assure le pilotage et le suivi du projet MAIA, les travaux de développement de leur système d’information ainsi que ceux concernant l’outil d’évaluation multidimensionnelle.

Elle soutient le maintien à domicile des personnes en perte d’autonomie dans le cadre de la mise en œuvre du principe du libre choix. A cette fin et en mobilisant les crédits inscrits en section IV de son budget :

  • elle assure le cofinancement du déploiement des démarches de modernisation et de structuration (mutualisations) dans le secteur de l’aide à domicile ;
  • elle accompagne la formation des professionnels des services à domicile et s’attache au développement des formations professionnalisantes sur des thèmes prioritaires (plans nationaux) ;
  • elle soutient l’accompagnement des aidants familiaux et des accueillants familiaux.

Elle est composée de :

  • deux pôles placés chacun sous l’autorité d’un chef de pôle :
    • le pôle partenariat institutionnel
    • le pôle expertise et appui métier
  • une mission analyse statistique ;
  • une mission chargée du système d’information commun des MDPH et des projets informatiques qui lui sont liés.

La direction de la compensation est placée sous l’autorité d’un directeur et d’un directeur adjoint.

II. Liaisons hiérarchiques et fonctionnelles

Le/la candidat(e) est placé sous la responsabilité du chef de pôle partenariat institutionnel au sein de la direction de la compensation de la perte d’autonomie.

L’agent travaille en lien avec : le chargé de mission responsable de la sécurisation du pilotage du conventionnement et des subventions relevant de la section IV du budget de la CNSA ainsi que de la mise en œuvre du conventionnement relevant du fonds d’appui aux bonnes pratiques de l’aide à domicile, le chargé d’appui administratif et financier.

Ses interlocuteurs sont :

  • en interne : essentiellement la Direction des établissements et services médico-sociaux, la DSI et la Direction de la Communication ;
  • en externe : administrations centrales (DGCS), conseils départementaux, opérateurs nationaux, fédérations du service aide à domicile et associations professionnelles et OPCA.

III. Les missions et responsabilités

Il/elle sera particulièrement chargé(e) de :

  • contribuer à la définition et à la mise en œuvre de la politique de modernisation du secteur de l’aide à domicile,
  • contribuer à la définition et à la mise en œuvre de l’offre de service de la CNSA en direction des conseils départementaux en matière de modernisation des services et de professionnalisation des métiers de l’aide  domicile,
  • assurer les liens et négocier avec les conseils départementaux les programmes relatifs à la modernisation et à la professionnalisation de l’aide à domicile dans le cadre de la section IV du budget de la CNSA (échanges sur les programmes, définition  des plans d’action et suivi de la mise en œuvre du conventionnement),
  • assurer les liens et négocier avec les fédérations et têtes de réseau nationales de l’aide à domicile, les programmes relatifs à la modernisation et à la professionnalisation de l’aide à domicile dans le cadre de la section IV du budget de la CNSA (échanges sur les programmes, articulation entre les projets, définition  des plans d’actions et suivi de la mise en œuvre du conventionnement),
  • contribuer à la définition des priorités en matière de professionnalisation de l’aide à domicile et à la négociation avec les OPCA du secteur de l’aide à domicile en lien étroit avec le/la chargé(e) de mission en charge du pilotage administratif et financier de la section IV
  • contribuer aux travaux internes conduits dans le cadre du comité de pilotage de la section IV (instance de pilotage et de suivi des conventions et des subventions),
  • participer à la sécurisation, la qualité des processus et de l’organisation, ainsi qu’au pilotage administratif et financier,
  • réaliser le suivi des conventions, partenariats institutionnels et l’articulation des projets soutenus par la CNSA avec d’autres dispositifs susceptibles de contribuer à la modernisation des services d’aide à domicile,
  • assurer le suivi et le pilotage des études/prestations confiées à des prestataires externes,
  • participer aux travaux des acteurs nationaux en charge de ces politiques et représenter la CNSA dans des réunions locales ou nationales.

Notamment, il/elle dispose d’une réelle autonomie pour construire et développer les relations avec les partenaires de la CNSA dans le champ de la modernisation de l’aide à domicile.

Il/elle est conscient des enjeux stratégique de la politique publique.

Enfin, dans le cadre de l’exercice de ses missions, des déplacements sont à prévoir au sein des régions.

IV. Compétences, connaissances et qualités requises

Les compétences transverses à l’emploi-type de chargé de mission sont :

  • Travailler ensemble,
  • Etre fiable,
  • Analyser/Diagnostiquer,
  • Evaluer les situations,
  • Capitaliser et partager son savoir-faire,
  • Proposer des actions de progrès.

Les compétences spécifiques au poste de chargé de mission sont :

  • Maîtrise des outils bureautiques : messagerie, Word, Power point, Excel,
  • Savoir fonctionner en mode projet et animation de réseau,
  • Démontrer une pratique des relations conventionnelles et de la négociation avec des partenaires multiples,
  • Maitriser les enjeux du secteur de l’aide à domicile (conseils départementaux et opérateurs),
  • Savoir promouvoir les orientations de la CNSA en matière de soutien au secteur de l’aide à domicile,
  • Savoir réaliser des enquêtes et d’études sur des thématiques diverses,
  • Savoir organiser et animer des réunions,
  • Savoir rédiger et posséder un esprit de synthèse,
  • Savoir négocier avec des partenaires multiples,
  • Maîtriser les règles de financement des subventions publiques (règles d’ordonnancement du service public).

Les connaissances attendues sont :

  • Connaissance des services déconcentrés de l’Etat de la sphère sociale et médico-sociale et les collectivités locales,
  • Connaissance dans le domaine du handicap et du vieillissement: enjeux, environnement, acteurs,
  • Connaissance des règles de la commande publique.

V. Profil

Titulaire au minimum d’un bac+5, le/la candidat(e) devra avoir 5 ans d’expérience minimum souhaitée dans un conseil départemental et/ou dans le secteur de l’aide à domicile.

Poste à pourvoir dans le cadre d’un CDI, niveau 6 et plus selon profil et expérience relevant de la Convention collective nationale de travail du 8 février 1957 des personnels des organismes de Sécurité sociale ou fonctionnaire en détachement de catégorie A de l’Etat ou de la fonction publique territoriale.

Engagée en faveur de l'égalité des chances, la CNSA vous informe que ce poste est ouvert aux candidats en situation de handicap.

VI. Modalités de candidature

Dossier de candidature (Lettre de motivation + CV) à adresser à la direction des affaires générales et financières, sous la référence CMAADCS/COMP/042017 par mail à l’adresse suivante : Candidature.CNSA@cnsa.fr avant le 20 mai 2017.

 

Retour en haut