Un chargé de mission en charge du pilotage administratif et financier de la section IV H/F

Publié le : 12 avril 2017-Mis à jour le : 12 avril 2017

I. Activités de la direction de la compensation

La direction de la compensation de la perte d'autonomie est chargée de l'ensemble des aides et prestations individuelles pour l'autonomie.

Dans le cadre des conventions pluriannuelles signées avec chaque président de conseil départemental fixant les engagements réciproques dans le champ de l’autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées portant notamment sur les objectifs de qualité pour la maison départementale des personnes handicapées et sur les actions de prévention :

  1. Elle assure un appui à l’ingénierie et au développement d’outils permettant la mise en œuvre d’une politique de compensation individuelle de la perte d’autonomie de qualité et équitable : recherche d’efficience des dispositifs d’évaluation des besoins, identification des facteurs d’évolution des plans d’aide APA ou de compensation PCH, renforcement de la connaissance des publics concernés, adéquation des réponses proposées.
  2. Elle anime le réseau des maisons départementales des personnes handicapées, celui des services des départements chargés de l’APA et les conférences des financeurs. A ce titre :
  • elle concourt à l’harmonisation de leurs pratiques en favorisant les échanges d'expériences et d'informations entre les maisons départementales, les services des départements chargés de l’APA et les conférences des financeurs en vue de favoriser l'élaboration et la mutualisation d'outils et de bonnes pratiques et la mise en commun de moyens ;
  • elle veille à la mise en place d'indicateurs contractuels de mesure de l'activité, des moyens déployés, du niveau des prestations et de la qualité du service rendu aux usagers ;
  • elle accompagne les MDPH pour le développement de leur système d’information et de tous projets de simplification ou de dématérialisation des procédures ; elle est chargée d’assurer la maîtrise d’ouvrage du système d’information commun aux MDPH ;
  • elle assure la diffusion d'informations sur l’activité des MDPH et des conférences des financeurs.

Elle propose des référentiels nationaux d'évaluation des déficiences et de la perte d'autonomie et effectue les expertises techniques nécessaires.

Elle contribue au développement de la connaissance des aides techniques destinées à compenser la perte d’autonomie et en faciliter l’accès.

A ce titre :

  • elle contribue au renforcement de la structuration du marché des aides techniques et de la transparence de la formation des prix ;
  • elle contribue à l’information et au conseil sur les aides techniques pour en favoriser l’accès à tous ;
  • elle accompagne le développement des technologies au service de l’autonomie.

Elle assure le pilotage et le suivi du projet MAIA, les travaux de développement de leur système d’information ainsi que ceux concernant l’outil d’évaluation multidimensionnelle.

II. Liaisons hiérarchiques et fonctionnelles

Le/la chargé(e) de mission est placé(e) sous la responsabilité du/de la chef(fe) du pôle « Partenariat institutionnel ».

En interne, il/elle travaille en étroite collaboration avec les chargés de mission métiers, le chargé d’appui administratif et financier les autres directions de la CNSA en particulier la Direction des ressources et la Direction des systèmes d’informations.

En externe, il/elle est l’interlocuteur des partenaires de la CNSA sur la section IV et le fonds d’appui aux bonnes pratiques : conseils départementaux, opérateurs dans le champ de l’aide à domicile, OPCA en particulier.

III. Les missions et responsabilités

En lien avec le/la chef(fe) du pôle « Partenariat Institutionnel », le/la chargé(e) de mission assure :

  • le pilotage de la section IV du budget de la CNSA en lien avec la direction des ressources de la CNSA : suivi administratif et financier des conventions entre la CNSA (section IV de son budget), les conseils départementaux, fédérations, OPCA  et les associations portant sur la modernisation de l’aide à domicile et la professionnalisation et sur l’accompagnement  des aidants ;
  • l'organisation, la préparation des instances internes permettant de piloter le processus conventionnel et les subventions liées à la section IV (sécurisation du processus de conventionnement et du pilotage financier, sécurisation des tableaux de bord de suivi et déploiement du SI dédié au pilotage des subventions section IV) ;
  • l'appui juridique aux chargés de mission « métiers » ;
  • le pilotage et le suivi des conventions CNSA-conseils départementaux relatives aux bonnes pratiques dans le secteur de l’aide à domicile (dispositif du fonds d’appui aux bonnes pratiques article 37 LFSS pour 2017) ;
  • la contribution à la capitalisation et à l’exploitation des conventions, documents d’évaluation, rapports d’activités transmis dans le cadre de la mise en œuvre des conventions section IV (participation à l’évaluation et au suivi des contrats).

En particulier, il/elle met en œuvre la fonction de suivi  administratif et financier au pilotage de la section IV du budget de la CNSA décrite plus avant et en particulier :

  • met en œuvre une organisation sécurisée du pilotage de la section IV sur la base des outils définis avec la direction de la compensation :
    • préparation, organisation des comités de pilotage section IV (instance de suivi de pilotage des conventions et subventions),
    • s’assure de la qualité du reporting dans l’outil SI dédié au pilotage de la section IV (GALIS) et contribue à son appropriation par les utilisateurs en interne à la direction de la compensation, à son amélioration continue en lien avec la Direction des systèmes d’informations,
    • assure le lien avec la direction des ressources de la CNSA pour sécuriser le pilotage financier des crédits section IV ;
  • assure un appui juridique auprès des chargés de mission « métiers » modernisation de l’aide à domicile, et  politique d’aide aux aidants ;
  • participe à l’animation des réseaux (conseils départementaux, partenaires section IV, acteurs de l’aide à domicile) assurée par le pôle partenariat institutionnel.

Il/elle contribue au pilotage dans le domaine du handicap et de la perte d’autonomie : enjeux, environnement, acteurs et jeux de pouvoir entre les acteurs y compris politiques.

Il/elle travaille en lien étroit avec le/la chargé(e) en charge de la modernisation de l’aide à domicile.

Dans le cadre de l’exercice de ses missions, des déplacements sont à prévoir au sein des régions.

IV. Compétences, connaissances et qualités requises

Les compétences transverses à l’emploi-type de chargé de mission sont :

  • travailler ensemble ;
  • être fiable ;
  • analyser / diagnostiquer ;
  • évaluer les situations ;
  • capitaliser et partager son savoir-faire ;
  • proposer des actions de progrès.

Les compétences spécifiques au poste de chargé de mission en charge de l’appui technique aux acteurs locaux sont :

  • maîtrise des outils bureautiques : messagerie, Word, Power point, Excel ;
  • conduire un projet : planifier et coordonner les ressources et moyens (humains, matériels et budgétaires), pour atteindre les objectifs dans le souci permanent de l’optimisation de l’opération Savoir construire des échanges en confiance avec les partenaires locaux ;
  • Savoir organiser et animer des réunions ;
  • Savoir gérer  et piloter des subventions.

Les connaissances attendues sont :

  • connaissance des règles budgétaires et des indicateurs de gestion (activité, moyens résultats) et de leur analyse ;
  • connaissance dans le domaine du handicap et de la perte d’autonomie : enjeux, environnement, acteurs et jeux de pouvoir entre les acteurs y compris politiques ;
  • connaissance des règles de la commande publique.

V. Profil

Titulaire Bac+5  (de préférence en gestion, économie ou diplôme d’institut d’études politiques).

Une expérience professionnelle significative en lien avec le poste .

Une connaissance des collectivités territoriales et de la politique de soutien à domicile est souhaitée.

Une expérience en matière de pilotage de projet.

Engagée en faveur de l'égalité des chances, la CNSA vous informe que ce poste est ouvert aux candidats en situation de handicap.

Poste à pourvoir en CDI convention collective UCANSS niveau 6 ou plus selon profil et expérience ou fonctionnaire en détachement de catégorie A de l’Etat ou de la fonction publique territoriale.

VI. Modalités de candidature

Dossier de candidature (Lettre de motivation + CV) à adresser à la direction des affaires générales et financières, sous la référence ACVD/CDI/COMP/042017 par mail à l’adresse suivante : Candidature.CNSA@cnsa.fr avant le 11 mai 2017.

Retour en haut