Le/la directeur(trice) adjoint(e) de l’établissement

Publié le : 22 décembre 2017-Mis à jour le : 22 décembre 2017

I. Les missions et l’organisation de la CNSA

La Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie est un établissement public qui a pour mission de contribuer à l’élaboration et à la mise en œuvre des politiques de l’autonomie, en direction des personnes âgées et des personnes handicapées. Elle exerce à la fois des fonctions de caisse et d’agence. Dotée d’un budget de 26 Mds€ en 2018, elle est chargée :

  • d’assurer le pilotage de l’OGD (objectif général de dépense) pour le financement des établissements et services médico-sociaux (22 Mds€), de répartir les crédits alloués à ce titre aux agences régionales de santé (ARS) et d’assurer le pilotage de l’évolution de l’offre d’établissements et services ;
  • de répartir des concours (3,6 Mds€) entre les départements pour le financement de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA), de la prestation de compensation du handicap (PCH) et du fonctionnement des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) ;
  • d’allouer des aides financières en faveur de la modernisation des services d’aide à domicile, de la formation des personnels des services d’aide à domicile et des ESMS, du soutien aux aidants ;  
  • d’allouer des aides financières en faveur du développement de la recherche et de l’innovation dans le champ de l’autonomie ;
  • d’assurer une mission d’information du public sur les droits, les prestations et l’offre de service en direction des personnes âgées et handicapées ;
  • d’assurer une mission d’expertise, d’information, d’appui technique et d’animation auprès des acteurs du secteur pour contribuer à l’égalité de traitement et améliorer la qualité du service rendu aux personnes sur tout le territoire.

Ces missions s’exercent dans le cadre d’une convention d’objectifs et de gestion pluri-annuelle conclue avec l’Etat, pour la période 2016-2019.

La CNSA est dotée d’un Conseil composé de représentants de l’Etat, des conseils départementaux, des partenaires sociaux, des associations représentatives des personnes âgées et des personnes handicapées, de représentants des institutions qui les prennent en charge et de personnes qualifiées. Le Conseil dispose de compétences d’attribution sur le vote du budget prévisionnel, les principes de répartition des financements allouées aux ESMS, le contenu et les modalités de mise en œuvre de la convention d’objectifs et de gestion passée entre la Caisse et l’Etat et des conventions passées avec les autres partenaires et il approuve le rapport d’activité de la Caisse.

La CNSA est également dotée d’un conseil scientifique.

Pour assurer ses missions, la CNSA dispose d’un effectif de 123 équivalents temps plein, constitué de 70% de personnes de droit privé soumises aux conventions collectives des organismes de sécurité sociale (conventions UCANSS) et de 30 % d’agents de droit public (fonctionnaires en détachement et contractuels), avec une majorité d’experts et de cadres.

Elle est organisée en 6 directions, rattachées à la direction de l’établissement :

  • deux directions métiers : la direction des établissements et services médico-sociaux et la direction de la compensation de la perte d’autonomie,
  • deux directions transverses : la direction de la communication et la direction scientifique
  • deux directions ressources: la direction des ressources qui assure plus particulièrement le pilotage budgétaire de la Caisse et la gestion des concours, et la direction des systèmes d’information, qui pilote les applications métiers au service des réseaux (ARS, MDPH, conseils départementaux)
  • l’agence comptable.

La CNSA est placée sous la tutelle technique de la direction générale de la cohésion sociale (DGCS), avec laquelle elle entretient des relations très régulières sur l’ensemble de son champ de compétence.

II. Organisation de la direction générale de la CNSA et attributions du/de la directeur/trice adjoint(e)

La directrice de la CNSA, nommée par décret en conseil des ministres, exerce toutes les compétences qui ne sont pas attribuées au Conseil :

  • elle pilote la stratégie de la Caisse, dans le cadre de la convention d’objectifs et de gestion, et est responsable à ce titre, devant les ministres de tutelle de l’établissement, de l’atteinte des objectifs fixés ;
  • elle prépare les délibérations du conseil et met en œuvre les décisions prises ;
  • elle est responsable du bon fonctionnement de la caisse et du respect des règles juridiques et financières encadrant son action ;
  • elle coordonne et supervise l’activité des directions ;
  • elle est l’interlocutrice des ministres, des administrations centrales et des opérateurs compétents dans les domaines d’intervention de la caisse ainsi que de l’ensemble de ses partenaires extérieurs.

Pour l’exercice de ces responsabilités, elle est assistée d’un(e) directeur/trice adjoint(e), d’une chargée de mission-conseillère technique chargée de la prospective et de la stratégie et d’un chargé de mission responsable de l’organisation transverse.

Le/la directeur/trice adjoint(e) seconde la directrice dans l’ensemble de ses missions et attributions. Il dispose d’une délégation de compétence complète l’autorisant à prendre toutes décisions de la responsabilité du directeur en cas d’absence ou d’empêchement de celui-ci.

Il/elle assure plus particulièrement l’organisation et le suivi du Conseil.

Il peut se voir confier en propre la coordination et la supervision de l’activité de la Caisse dans un domaine déterminé ou la conduite d’un projet nécessitant la collaboration de plusieurs directions. Il peut également être chargé de superviser plus particulièrement l’activité d’une ou plusieurs directions.

Il peut être appelé à représenter la CNSA dans l’ensemble des instances internes ou externes auxquelles la directrice participe.

III. Liaisons hiérarchiques et fonctionnelles

Le/la directeur/trice adjointe travaille en lien étroit avec la directrice de la CNSA à laquelle il rend compte. Dans le cadre des missions qui lui sont confiées et dans la limite des compétences déléguées aux directeurs, il a autorité sur l’ensemble des directions de la caisse.

Dans le cadre de ses attributions, il est habilité à prendre tout contact utile avec les interlocuteurs extérieurs de la caisse, notamment les cabinets ministériels, administrations centrales et opérateurs compétents dans les domaines d’intervention de la caisse ainsi qu’avec l’ensemble de ses partenaires extérieurs.

IV. Compétences et qualités requises

Les compétences transverses sont :

  • capacité de pilotage stratégique et opérationnel ;
  • aptitude au management des ressources humaines et à la conduite du changement ;
  • aptitude à préparer et prendre des décisions et à contribuer à la préparation d’arbitrages de haut niveau ;
  • goût pour la négociation ;
  • sens du travail collectif.

Les compétences et connaissances spécifiques sont :

  • connaissance de l'administration de l'Etat, de la sécurité sociale et/ou des collectivités territoriales ;
  • connaissance de la gestion des établissements publics, du droit public et des finances publiques ;
  • connaissance des politiques de protection sociale, en particulier dans le champ médico-social et de l'autonomie ;   
  • une expérience dans la conduite de projets informatiques de grande ampleur serait appréciée.

V. Profil

Cadre supérieur de la fonction publique ou agent de direction des organismes de sécurité sociale, ayant une expérience professionnelle confirmée notamment sur des postes d’encadrement

VI. Modalités de candidature

Poste à pourvoir rapidement, par voie de détachement ou en CDD de droit public de 3 ans.

Dossier de candidature (Lettre de motivation + CV) à adresser avant le 21 janvier 2018 sous la référence DG/DGA/0122017 à l’attention de la directrice de la CNSA, à l’adresse électronique suivante : Candidature.CNSA@cnsa.fr

 

 

Retour en haut