Plan 2010-2012 en faveur des personnes sourdes ou malentendantes

Publié le : 18 février 2015-Mis à jour le : 07 juillet 2016

Ce plan a été présenté le 10 février 2010 par Xavier Darcos, ministre du Travail, des Relations sociales, de la Famille, de la Solidarité et de la Ville, et Nadine Morano, secrétaire d’État chargée de la Famille et de la Solidarité.

Un enfant sur 1 000 naît chaque année en France avec une déficience auditive ou est dépisté en tant que tel avant l’âge de deux ans, soit 700 enfants par an.
On estime par ailleurs à 6,6 % de la population (soit 4,09 millions de personnes) le nombre de Français souffrant d’un déficit auditif, dont 88 % sont devenus sourds ou malentendants au cours de leur vie.
Ce public est d’une grande diversité : 483 000 personnes sont atteintes de déficience auditive profonde ou sévères, 600 000 malentendants portent un appareil auditif et 80 000 pratiquent la langue des signes française (LSF).

Les déficiences auditives retentissent à la fois sur l’éducation et la scolarité, la vie professionnelle, l’ensemble de la vie sociale en raison de leur impact sur les possibilités de communiquer avec autrui.
Ce plan comportait une mesure relative à l’accès des personnes sourdes et malentendantes aux soins en santé mentale, enjeu important du fait des difficultés de communication liées à ce handicap et de la souffrance psychique induite ou majorée par la surdité.

La CNSA a participé à l’élaboration d’une méthodologie à proposer aux ARS en vue du recensement des ressources locales compétentes pour le soutien psychologique des personnes sourdes et malentendantes. Cette méthodologie a fait l’objet d’une instruction envoyée aux ARS en décembre 2012 (pdf, 85.44 Ko).
Les MDPH devaient mettre à disposition des usagers les informations issues de ce recensement des ressources locales.

La CNSA a soutenu la démarche de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) d’améliorer l’accessibilité des messages de santé publique diffusés auprès des personnes déficientes auditives. Cela a abouti à la publication d’un référentiel de bonnes pratiques pour les acteurs de santé publique, les responsables et professionnels de la communication qui souhaitent développer cette démarche de mise en accessibilité de l’information.

A télécharger

Plan en faveur des personnes sourdes et malentendantes 2010-2012 ( PDF, 177.37 Ko )
Retour en haut