MDPH : Entre optimisation et innovation, une exigence toujours plus forte

Publié le : 26 février 2015-Mis à jour le : 21 janvier 2016

Chaque année, la synthèse des rapports d’activité des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) permet de mettre en lumière l’évolution de leur activité, notamment les réponses apportées aux demandes des personnes handicapées, les projets qu’elles mènent et les défis qu’elles cherchent à relever. Cette synthèse des rapports d’activité 2013 des MDPH s’inscrit dans la continuité des exercices précédents.

En 2013, quatre-vingt-dix-sept MDPH ont transmis leurs rapports d’activité dans des délais permettant leur analyse, et autant ont répondu à l’enquête statistique sur leur activité. Cependant, les données relatives à la situation financière et aux effectifs des MDPH n’ont été exploitées que pour respectivement soixante-dix-huit et cinquante-neuf MDPH.

Pour autant, la synthèse de l’ensemble de ces éléments (pdf, 2.63 Mo) permet de dresser un panorama assez complet de la réalité du dispositif, d’autant plus que, cette année, d’autres études viennent éclairer le fonctionnement et l’activité des MDPH :

  •     les deux enquêtes annuelles sur l’allocation aux adultes handicapés (AAH), d’une part, et la prestation de compensation du handicap (PCH), d’autre part, le bilan de l’appropriation du GEVA ;
  •     l’audit des systèmes d’information des MDPH, ainsi que l’étude sur les pratiques d’évaluation dans les MDPH réalisée à la demande du Haut Conseil de la santé publique (HCSP) en 2014.

La synthèse 2013 met ainsi en exergue les principales caractéristiques du contexte dans lequel s’inscrivent les MDPH :

  •     la progression continue de l’activité, qui s’amplifie par rapport à l’année 2012 ;
  •     la progression persistante du nombre de premières demandes en matière de scolarisation ;
  •     le poids important et constant de l’activité liée à l’emploi et à l’attribution des cartes, notamment pour les personnes âgées de soixante ans et plus.

En même temps, on observe une stabilisation des moyens humains dont disposent les MDPH dans le contexte de de hausse de leur activité.

Les MDPH cherchent naturellement à optimiser leurs modes de fonctionnement tout en préservant le niveau de qualité de service pour les usagers. Les partenaires jouent un rôle essentiel pour permettre aux MDPH de concilier le traitement de masse et la qualité de service, et ce, à plusieurs titres : orientation des usagers, transmission d’informations, participation à l’évaluation dans le cadre des équipes pluridisciplinaires ou en tant que prestataires, mise en œuvre des décisions. C’est pourquoi les MDPH continuent à tisser des liens partenariaux avec les acteurs locaux impliqués dans l’accompagnement des personnes handicapées.

Elles adoptent également une posture proactive en matière de communication afin de faciliter l’accès des usagers à la MDPH ou encore s’investissent dans l’observation des besoins des personnes en situation de handicap. Ainsi, les MDPH cherchent à jouer un rôle actif dans l’amélioration des dispositifs pour personnes handicapées sur leur territoire tout en maîtrisant les délais de traitement, qui sont restés stables par rapport à 2012. Elles sont toutefois nombreuses à souligner les limites auxquelles se heurtent leurs ambitions.

La lecture de cette synthèse permet de constater que les MDPH, qui fêteront leurs dix ans d’existence l’an prochain, restent des dispositifs « agiles », mais fragiles, et sont souvent des terrains d’expérimentation et d’innovation.

Par essence, leur construction et leur gestion partenariales, dans un contexte de forte contrainte pour la sphère publique et de mutation territoriale liée à la réforme en cours, apparaissent comme une véritable opportunité de poursuivre dans la voie de la qualité et de l’efficience. Les MDPH représentent une nouvelle offre de service public, plus proche des usagers, ancrée sur un territoire et contribuant au parcours des personnes handicapées.

Sur le même thème

La MDPH

101 maisons départementales des personnes handicapées accompagnent les personnes handicapées (MDPH) dans tous les domaines de leur vie, quels que soient leur âge et leur situation : enfants en âge d’être scolarisés, adultes victimes d’accidents et souhaitant retrouver une activité...

Retour en haut