Une campagne pour valoriser les métiers de l’aide à domicile

Publié le : 01 février 2017-Mis à jour le : 13 février 2017

Pascale Boistard, secrétaire d’État chargée des Personnes âgées et de l'Autonomie et Jean-Philippe Vinquant, directeur général de la cohésion sociale, ont lancé une campagne nationale d’information « Aider les autres, c’est mon métier » pour promouvoir et valoriser les métiers de l’aide à domicile auprès des personnes âgées.

D’ici à 2030, 300 000 emplois nouveaux auprès des personnes âgées en perte d’autonomie seront à pouvoir. Le ministère des Affaires sociales et de la Santé lance une campagne nationale d’information pour promouvoir et valoriser ces métiers.

Un métier ouvert à tous

Le secteur de l’aide à domicile est accessible sans diplôme, mais la professionnalisation est en cours avec le diplôme d’État d’accompagnant éducatif et social (DEAES). L’entrée en formation est soumise à la réussite de deux épreuves d’admission : une épreuve écrite composée d’un questionnaire de 10 questions sur l’actualité sociale et une épreuve orale qui permettra de mesurer les motivations des candidats. Ces épreuves sont organisées par les établissements de formation. La formation dure de 9 à 24 mois.
Inscription à la formation auprès des Directions régionales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale : www.drdjscs.gouv.fr

affiche_fond_blanc.png

La CNSA finance la formation des professionnels du secteur

Chaque année, la CNSA consacre 20 millions d’euros à la formation des professionnels de l’aide à domicile en versant une participation aux organismes de formation du secteur : Uniformation et Agefos-PME.
Les formations de professionnalisation, ou formations « thématiques » non diplômantes, permettent aux intervenants d’adapter leurs pratiques professionnelles aux évolutions du secteur (par exemple : la fin de vie, la bientraitance, la maladie d’Alzheimer, l’augmentation du nombre de personnes handicapées vieillissantes qui restent à domicile...).

 

Sur le même thème

Ailleurs sur le web

Relayer la campagneLa campagne sur le site du ministère des Affaires sociales et de la Santé
Retour en haut