Un renouvellement partiel des associations de personnes âgées et de personnes handicapées siégeant au Conseil de la CNSA

Publié le : 06 juin 2017-Mis à jour le : 08 juin 2017

Les membres des associations représentatives des personnes âgées et des personnes handicapées au Conseil de la CNSA ont élu leurs représentants pour les quatre années à venir.

Le mandat des associations qui représentent les personnes âgées et les personnes handicapées au Conseil de la CNSA arrive à échéance le 25 juin 2017. Les deux collèges électoraux ont été actualisés par l’arrêté du 27 avril 2017 (49 associations de personnes handicapées et 18 associations de personnes âgées). Les collèges se sont réunis le 1er et le 2 juin pour élire les associations qui siégeront au Conseil les quatre prochaines années. Les élections ont été organisées par la CNSA avec l’appui des deux vice-présidents représentant les associations, Jean-Louis Garcia, président de l’APAJH, et Sylvain Denis, représentant la FNAR, ainsi que de la Direction générale de la cohésion sociale.

Les associations élues pour représenter les personnes handicapées

3 nouvelles associations entrent au Conseil (la Fédération française des Dys, la Fédération française des associations d'infirmes moteurs cérébraux et la Fédération française du sport adapté) et 3 en sortent (la Fédération des associations, groupements et établissements pour la réadaptation des personnes en situation de handicap, l’Union nationale pour l’insertion sociale du déficient auditif, l’Association française contre les myopathies). Les personnes handicapées seront représentées au Conseil par :

6 associations titulaires 6 associations suppléantes
APAJH - Association pour adultes et jeunes handicapés Trisomie 21 France
APF - Association des paralysés de France CHA - Coordination handicap et autonomie
Autisme France UNAFAM - Union nationale des familles et amis de malades mentaux
FNATH - Fédération nationale des accidentés de la vie FFDys - Fédération française des Dys
UNAPEI - Union nationale des associations de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis FFAIMC - Fédération française des associations d'infirmes moteurs cérébraux
CFPSAA - Confédération française pour la promotion sociale des aveugles et amblyopes FFSA - Fédération française du sport adapté

Les associations élues pour représenter les personnes âgées

Les personnes âgées seront représentées au Conseil par :

6 associations titulaires 6 associations suppléantes
France Alzheimer Adessa-domicile
FNAR - Fédération nationale des associations de retraités et préretraités Générations mouvement
Union confédérale des retraités et des préretraités - Force ouvrière FENARA - Fédération nationale des associations de retraités de l’artisanat
SNGC - Syndicat national de gérontologie clinique FNADEPA - Fédération nationale des associations de directeurs d’établissements et services pour personnes âgées
UNA SSAD - Union nationale de l’aide, des soins et des services aux domiciles ADMR - Association d’aide à domicile en milieu rural
AD-PA - Association des directeurs au service des personnes âgées FNAQPA - Fédération nationale avenir et qualité de vie des personnes âgées

 

Les 24 associations élues doivent à présent désigner nominativement leurs représentants. Leur nomination fera ensuite l’objet d’un arrêté ministériel.

4 juillet : date de l’élection des deux vice-présidents qui représenteront les associations

Les nouveaux membres siégeront lors de la prochaine séance du Conseil, le 4 juillet. À cette occasion, l’assemblée élira les deux vice-présidents qui représenteront les associations. Le 3e vice-président, Gérard Dériot, représentant les conseils départementaux, a été élu en juillet 2016.

Le Conseil de la CNSA comporte 52 membres représentant l’ensemble des parties prenantes de la politique de l’autonomie. Parmi eux, 6 représentants des associations œuvrent au niveau national pour les personnes handicapées et 6 pour les personnes âgées, ainsi que leurs 6 suppléants respectifs. Leur présence au sein du Conseil de la CNSA marque la volonté du législateur d’associer les personnes directement concernées par les situations de handicap ou de perte d’autonomie aux débats qui sont conduits dans cette enceinte et aux décisions qui y sont prises.

À  l’issue des élections législatives, l’Assemblée nationale devra désigner le député qui la représentera au Conseil.

 

Sur le même thème

Retour en haut