Depuis le plan Solidarité grand âge de 2008, d’importants efforts sont faits pour améliorer l’accompagnement médical des personnes âgées accueillies en établissements. 1 926 millions d’euros, appelés crédits de médicalisation, y ont été consacrés. Cet effort indispensable pour soutenir des résidents sont de moins en moins autonomes. En effet, selon la DREES, la part des personnes dépendantes parmi les résidents de moins de 70 ans a augmenté de sept points entre 2007 et 2011. La CNSA s’efforce de répartir ces crédits en s’appuyant sur l’analyse des besoins en soins des établissements réalisée par les médecins coordonnateurs des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes, les médecins évaluateurs des agences régionales de santé et des conseils départementaux. Elle outille donc ces médecins de didacticiels et de logiciels

Publié le : 11 février 2015
Mis à jour le : 12 juillet 2017

573 600 personnes sont accueillies en établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), établissements auxquels la CNSA alloue chaque année plus de 7 milliards d’euros, via les agences régionales de santé. Pour répondre aux enjeux de qualité de l’accompagnement des résidents, d’organisation dans les établissements et d’efficience de la dépense, la Caisse développe une politique de gestion du risque. Gros plan sur la méthode et les actions déployées.
 

Publié le : 11 février 2015
Mis à jour le : 24 mars 2017

Face à l’importance de l’évaluation des besoins en soins des personnes âgées dans l’allocation des moyens de médicalisation aux établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), la CNSA est investie de missions élargies concernant l’utilisation des outils d’évaluation AGGIR et PATHOS.

Retour en haut